Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Alexandre Baradez : La pause du cours de l'or précède-t-elle une accélération à 1800 dollars l'once ?

mercredi 12 février 2020 à 16h13
Alexandre Baradez

Alexandre Baradez Responsable des analyses marchés pour le groupe IG

Diplômé de l'ESCE en 2003, il a d'abord évolué plusieurs années chez BNP Paribas, puis au sein de la Banque Robeco. En 2009, Alexandre Baradez entre chez Saxo Banque en tant que "sales trader". Son expérience des marchés financiers et plus particulièrement des devises l'amène rapidement à …

(BFM Bourse) - Après un rallye entamé à l'été 2018 et qui l'a amené début janvier à un plus haut depuis sept ans, soit pratiquement 1600 dollars l'once, l’or marque une pause sous ce seuil clé. Cette zone n’est pas anodine, en regard de la suite de Fibonacci: elle traduit une reprise de 61,8% par rapport à la phase de baisse majeure qui a eu lieu entre 2011 et 2015.

Après une longue phase d’évolution latérale entre 2015 et 2019, le métal jaune est sorti de sa "zone de confort" en juin 2019 pour aller chercher des niveaux qu'on n'avait plus vu depuis 2013.

La zone alentour des 1600 dollars l'once est techniquement intéressante. Il est important de noter que le point haut de janvier, à 1611,50 dollars précisément, a été touché le 8, c’est-à-dire avant que n’éclate l’épidémie de coronavirus en Chine - ou plutôt avant que les autorités ne commencent à communiquer dessus.

La phase de stress qui s’est ensuite emparé des marchés, à partir de la semaine du 20 janvier a provoqué une légère hausse de l’or mais ne lui a pas permis d'égaler son récent point haut... de même que la phase de détente des derniers jours sur les marchés d'actions, liée au ralentissement du nombre de cas de coronavirus en Chine et aux mesures annoncées par le gouvernement chinois, n'a pas vu le métal précieux chuter fortement.

La phase actuelle sur l’or ressemble donc à une période d’observation en attendant le prochain gros catalyseur.

Il convient de surveiller les corrélations entre marchés et les niveaux techniques sur l'or. Si une nouvelle phase de stress intervient dans les jours qui viennent avec une hausse de la volatilité sur les indices actions (et notamment une hausse de la volatilité sur les actions américaines qui ont très peu réagi à l’épidémie de coronavirus), mais également avec des mouvements sur les taux et les devises refuges comme le yen ou le franc suisse, alors il faudra suivre attentivement le cours de l'or. Un retour au-dessus de 1600 dollars dans ce contexte ouvrirait la voie à une extension haussière entre les retracements de Fibonacci suivants : 76,4% et 100% de la baisse de 2011 à 2015.

Le point haut intermédiaire d’octobre 2012 à 1796 dollars pourrait constituer l’objectif technique "idéal" pour les marchés : pas tout à fait le sommet historique qui peut effrayer… mais un niveau qui marque quand même le rattrapage de toute la phase prononcée de baisse de 2012 et 2015.

Il est également intéressant de souligner que les positions nettes spéculatives sur l’or (via la Commodity Futures Trading Commission) ont atteint leur plus haut niveau historique début février.

©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+296.00 % vs +21.95 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat