Bourse > Accor > Accor : Le patron d'Accor pourrait être désigné cet été
ACCORACCOR AC - FR0000120404AC - FR0000120404
41.470 € -0.14 % Temps réel Euronext Paris
41.515 €Ouverture : -0.11 %Perf Ouverture : 41.550 €+ Haut : 41.405 €+ Bas :
41.530 €Clôture veille : 189 398Volume : +0.07 %Capi échangé : 11 811 M€Capi. :

Accor : Le patron d'Accor pourrait être désigné cet été

ACCORACCOR

(Tradingsat.com) - La nouvelle gouvernance se précise chez Accor. La nomination d'un nouveau PDG en remplacement de Denis Hennequin, dont le conseil d'administration a mis fin au mandat le 23 avril dernier, pourrait intervenir "au plus tôt au cours de l'été", rapportent ce lundi Les Echos.

Selon le quotidien économique, le groupe hôtelier qui est dirigé depuis deux mois par un trio de transition doit réunir jeudi son conseil d'administration. La réunion portera sur le plan stratégique d'Accor mais la question de la succession devrait être évoquée.

La société a mis en place une gouvernance de transition depuis l'éviction de son ancien patron. Philippe Citerne, jusqu’alors Vice-Président, est devenu Président non-exécutif du Groupe et Sébastien Bazin Vice-Président du Conseil. Yann Caillère, jusqu’alors Directeur général délégué, a été nommé Directeur général.

Un rendez-vous crucial pour ce dernier, ancien patron des opérations monde, qui devra en effet être convaincant pour prétendre à la succession de Denis Hennequin.

Cette nouvelle gouvernance ferait cependant l'objet d'un différend du côté des deux principaux actionnaires d'Accor, Colony Capital et Eurazeo.

"La rumeur court en effet d'un désaccord entre Sébastien Bazin, le patron Europe de Colony, à qui l'on prête l'envie, non fondée dit-on encore, de prendre la présidence du conseil, et Patrick Sayer, le président du directoire d'Eurazeo, qui milite pour la désignation d'un nouveau PDG", affirme le journal Les Echos.

Ce dernier soutiendrait même la candidature du directeur financier de Sanofi, Jérôme Contamine, ajoute le quotidien. Un scénario "totalement infondé", indiquent toutefois des sources concordantes.

Jérôme Contamine n'a pas été sollicité et n'est même pas candidat, assure même l'une d'entre elles. "Le nom d'Hubert Joly, l'actuel dirigeant de Best Buy et ancien directeur général du groupe Carlson, continue par ailleurs de circuler, mais ce dernier a fort à faire avec le redressement du distributeur américain", avancent Les Echos.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...