Bourse > Voltalia nr > Voltalia nr : Le Brésil a dopé les revenus semestriels
VOLTALIA NRVOLTALIA NR VLTNR - FR0010302224VLTNR - FR0010302224
1.010 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
0.990 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 129 M€Capi. :

Voltalia nr : Le Brésil a dopé les revenus semestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Fort de la bonne performance de ses centrales brésiliennes, où le groupe n'était pas encore implanté l'an passé à la même époque, Voltalia a enregistré près de 24,7 millions d'euros de revenus au 30 juin dernier, contre 9,7 millions au terme des 6 premiers mois de l'exercice clos.

Les ventes au Brésil ont atteint 13,8 millions d'euros et ont grimpé de 39,3% en glissement annuel sur le marché domestique à 5,9 millions durant le premier semestre.

Par secteurs d'activités, les prestations de services sont ressorties à 24,1 millions d'euros au cours de cette période, à comparer avec 9,3 millions, tandis que les ventes de développement sont restées stables autour de 600.000 euros.

Au 30 juin 2015, la puissance totale installée s'élevait par ailleurs à 271,1 mégawatts (MW), contre 133,1 MW à fin décembre 2014, suite à l'achèvement du projet SMG au Brésil, qui a généré ses premières recettes le mois dernier.

Sur le seul deuxième trimestre, le chiffre d'affaires s'est établi à 10,1 millions d'euros, contre 5,3 millions un an auparavant, dont 9,7 millions de prestations de services et 400.000 euros de ventes de développement.

La signature du contrat d'achat de 33 turbines AW3000 auprès de la société Acciona marque le lancement de la construction du complexe de Vila Para (99 MW) au Brésil, prévu pour la fin de l'année 2015. La mise en service des 4 parcs éoliens devrait intervenir au cours quatrième trimestre 2016, soit plus d'un an avant le début des contrats de vente long-terme. L'électricité produite pourra donc être vendue dans le marché libre dès 2017.

Enfin, l'annonce le 22 juillet dernier de l'acquisition par Voltalia d'un portefeuille de projets éoliens de 379 MW auprès de Maïa Eolis, société détenue à 51% par le groupe Maïa et à 49% par Engie (ex-GDF Suez), confirme le renforcement du pipeline de projets en développement du groupe.

Grâce à cette acquisition, Voltalia rééquilibre géographiquement son pipeline de projets : au 30 juin, la part de projets en développement en France atteignait ainsi 22% du pipeline mondial de projets en développement, contre 12% au 31 décembre 2014.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...