Bourse > Unilever dr > Unilever dr : Prend 4% après ses résultats annuels
UNILEVER DRUNILEVER DR UNA - NL0000009355UNA - NL0000009355
47.860 € -0.22 %
47.780 €Ouverture : +0.17 %Perf Ouverture : 48.060 €+ Haut : 47.645 €+ Bas :
47.965 €Clôture veille : 2 646 380Volume : +0.15 %Capi échangé : 82 067 M€Capi. :

Unilever dr : Prend 4% après ses résultats annuels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Unilever a terminé son exercice 2013 sur un résultat net part du groupe de 4,8 milliards d'euros (1,66 euro par action), en hausse de 11% sur un an. A changes constants, la progression serait de 19%. Après avoir averti sur sa croissance en septembre en raison des marchés émergents, le groupe parvient cependant à se développer et à améliorer ses marges. Sa direction confirme que des économies sont de nouveau à l'ordre du jour. En Bourse d'Amsterdam ce matin, l'action Unilever décolle de 3,8% à 29,8 euros alors que l'indice AEX reste stable.

Sur l'année, les ventes du groupes de produits de grande consommation qui compte parmi ses marques Dove, Cif, Axe, Lipton, Domestos, Omo ou encore Sunsilk ont, en termes publiés, reculé de 3% à 49,8 milliards d'euros. En cause : un effet de changes très négatif de - 5,9%, plus un effet de périmètre marqué par des cessions (- 1,1%).

En termes organiques en revanche, la croissance du CA ressort à 4,3%, dont + 2,5 points pour les volumes et + 1,8 point pour l'effet prix.

Au seul 4e trimestre (T4), les ventes ont augmenté de 4,1% en données organiques, dont + 2,7 points pour les volumes, à 11,8 milliards d'euros. Dans les émergents, la hausse atteint 8,4%, toujours en organiques, avec + 5,3 points pour les volumes.

Sur l'année, le résultat opérationnel s'inscrit en progression de 8% à 7,5 milliards d'euros. La marge opérationnelle globale grimpe donc de 13,6 à 15,1%.

En excluant les divers éléments exceptionnels, comme les filiales cédées en cours d'année, la marge “coeur de métier” passe de 13,7 à 14,1%.

Le cash-flow libre atteint 3,9 milliards d'euros.

Chez Aurel BGC, on relève que certains de ces chiffres sont supérieurs aux attentes, la croissance organique du T4 n'étant attendue qu'à 3,9%. En revanche, le CA trimestriel manque le consensus de 200 millions d'euros.

Directeur général d'Unilever, Paul Polman, a souligné que son groupe était parvenu à faire croître ses ventes en données organiques tout en dégageant un fort cash-flow et des marges en hausse. Et ce malgré 'des vents contraires significatifs' en termes conjoncturels et des marchés 'hautement concurrentiels'.

En guise de perspectives, M. Polman s'attend à un environnement 'volatil' auquel le groupe s'adapte et il annonce de nouvelles économies : 'nous sommes déterminés à faire d'Unilever un groupe encore plus agile et à financer de nouvelles opportunités de croissance en réduisant la complexité du groupe et ses coûts'.

M. Polman table enfin, en 2014, sur une croissance des volumes supérieure à celle de ses marchés, une amélioration des marges 'coeur de métier', et une solide génération de cash-flow.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...