Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

UBISOFT ENTERTAIN

UBI - FR0000054470 SRD PEA PEA-PME
80.160 € +0.96 % Temps réel Euronext Paris

Ubisoft entertain : Après Electronic Arts et Activision, pas de miracle pour les ventes d'Ubisoft à Noël

jeudi 14 février 2019 à 18h29
A l'image de ses concurrents, Ubisoft révise ses objectifs financiers

(BFM Bourse) - Alors que ses trois principaux concurrents ont à des degrés divers déçu le marché avec leurs publications du trimestre écoulé, l'éditeur tricolore de jeux vidéo a abaissé jeudi sa prévision de chiffre d'affaires, ne ciblant plus que 1,9 milliard d'euros "afin de tenir compte de précisions sur les normes IFRS 15" en 2018-2019.

Pas de miracle pour Ubisoft. Les mauvaises nouvelles volant généralement en escadrille dans l'industrie du jeu vidéo, le groupe français a à son tour livré des résultats contrastés au titre du trimestre clos fin décembre, saisonnièrement le plus important avec les ventes de fin d'année.

Après Electronic Arts et Take-Two la semaine dernière et Activision Blizzard mercredi, Ubisoft a dévoilé un ensemble de résultats et de prévisions contrastés puisqu'en dépit d'une solide performance tirée par l'accélération maintenue des canaux numériques, le groupe contrôlé par la famille Guillemot abaisse son objectif de chiffre d'affaires annuel. Le titre a néanmoins clôturé à 4,61% à 68,94 euros.

Au troisième trimestre (octobre à décembre) de son exercice décalé, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 562 millions d'euros, représentant une chute de 22% par rapport à la période correspondante de 2017-2018. De ce fait, alors que l'activité affichait une croissance de 64% à l'issue des six premiers mois, la hausse n'est plus que de 11,6% sur un an à l'échelle des neuf premiers mois, à 1,329 milliard d'euros.

The Division 2 et de Far Cry New Dawn à venir

Désormais, le groupe attend 1,9 milliard d'euros sur l'ensemble de l'exercice, contre un précédent objectif de 2 milliard d'euros, invoquant l'application -pour la première fois lors de l'exercice entamé en avril 2018- la nouvelle norme IFRS15, qui conduit notamment à différer la comptabilisation d’une partie des revenus au-delà de la date de livraison initiale pour les jeux de type "Live Services" et de reporter la reconnaissance des revenus pour des contrats de licence et de distribution. Un objectif qui représenterait une augmentation d'environ 10% par rapport au record de 2017-2018, et qui implique un retour à la croissance au quatrième trimestre avec 571 millions d'euros de revenus attendus (contre 540,7 millions au 4e trimestre du précédent exercice).

"Ubisoft a délivré une solide performance au cours d’un trimestre, comme attendu, particulièrement concurrentiel. Cette résilience remarquable a été permise par la grande qualité de nos jeux et de nos services et par les bénéfices tirés de notre transformation digitale. Nous avons su toucher un public beaucoup plus large que par le passé, sur plus de plateformes et sur plus de zones géographiques. Forts de cette solide dynamique et des lancements à venir de The Division 2 et de Far Cry New Dawn, nous prévoyons de réaliser un quatrième trimestre et une année records", a fait valoir le PDG Yves Guillemot.

En dehors du chiffre d'affaires, le groupe confirme par ailleurs le reste de ses objectifs pour 2018-2019, à savoir des réservations nettes d'environ 2,05 milliards d'euros, un résultat opérationnel (non-IFRS) de 440 millions d'euros environ et un free cash-flow de 300 millions d'euros environ.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur UBISOFT ENTERTAIN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+291.60 % vs +12.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat