Bourse > Transgene > Transgene : Le scénario d'une entrée en phase 3 du TG4010 se renforce
TRANSGENETRANSGENE TNG - FR0005175080TNG - FR0005175080
3.240 € +1.57 % Temps réel Euronext Paris
3.230 €Ouverture : +0.31 %Perf Ouverture : 3.240 €+ Haut : 3.160 €+ Bas :
3.190 €Clôture veille : 68 834Volume : +0.12 %Capi échangé : 183 M€Capi. :

Transgene : Le scénario d'une entrée en phase 3 du TG4010 se renforce

TRANSGENETRANSGENE

(Tradingsat.com) - Transgene bondit en Bourse jeudi matin (6,3% à 9,82 euros) après l'annonce des principaux résultats préliminaires de la partie 2b de l’étude TIME évaluant TG4010, son candidat médicament phare, en combinaison avec la chimiothérapie dans le cancer du poumon.

Cet essai de phase 2b/3, pour lequel un total de 210 patients a été recruté, avait pour objectif principal la validation du caractère prédictif d'un biomarqueur basé sur les cellules "TrPAL". La tolérance et l’efficacité de la combinaison de TG4010 et de la chimiothérapie standard étaient également évaluées.

La valeur prédictive du biomarqueur TrPAL, identifié dans une étude précédente, a été évaluée en comparant la survie sans progression dans les deux bras de l’étude et dans deux sous-groupes.

Pour cette étude préliminaire, le niveau de TrPAL a été déterminé en référence au niveau de TrPAL chez des volontaires sains, appelé ULN, pour « Upper Limit of Normal », limite supérieure de la normale.

"En utilisant ce niveau de mesure, l’objectif principal de l’étude n’a pas été atteint", indique Transgene. En revanche, une deuxième analyse prévue au protocole, reposant sur l’utilisation de quartiles et similaire à celle réalisée dans la précédente étude ayant mis en lumière le rôle des cellules TrPAL, a été réalisée sur l’ensemble de la population.

Or, souligne la société, "cette analyse basée sur les quartiles montre que chez les 75% de patients présentant les valeurs de TrPAL les plus basses et ayant reçu la combinaison TG4010 / chimiothérapie, il y a une amélioration significative sur le plan médical de la survie sans progression".

Ainsi, pour Transgene, "ces résultats préliminaires sont cohérents avec les résultats obtenus précédemment". "Ils soutiennent l’activité de TG4010 dans cette indication ainsi que la valeur prédictive du biomarqueur constitué par les TrPAL".

De surcroît dans les analyses en sous-groupe prévues au protocole, toujours avec la méthode des quartiles, un bénéfice en survie sans progression encore plus important a été observé dans le sous-groupe de patients présentant un cancer du poumon non-squameux et n’ayant pas reçu de le traitement de référence Avastin.

"Nous sommes très encouragés par les résultats préliminaires de l’étude TIME qui nous donnent un rationnel fort pour entrer en phase 3 avec TG4010 en combinaison avec la chimiothérapie et qui valident les cellules TrPAL comme biomarqueur afin de sélectionner les patients les mieux à même de répondre au traitement en phase 3", conclut Philippe Archinard, président-directeur général de Transgene.

Ces résultats rendent donc optimiste sur la levée par le géant pharmaceutique suisse Novartis de son option de licence exclusive sur le TG4010 pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules et d’autres indications.

"Les données de la partie 2b de l’étude TIME ont été transmises à Novartis et nous allons travailler étroitement avec eux afin de leur transmettre toutes les informations nécessaires quant à leur décision d’exercer ou non leur option exclusive sur ce programme", indique Philippe Archinard...


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...