Bourse > Technipfmc > Technipfmc : Anticipe une dégradation et plonge en Bourse
TECHNIPFMCTECHNIPFMC FTI - GB00BDSFG982 FTI - GB00BDSFG982   SRD PEA PEA-PME
24.720 € +2.74 % Temps réel Euronext Paris
24.210 €Ouverture : +2.11 %Perf Ouverture : 24.820 €+ Haut : 24.000 €+ Bas :
24.060 €Clôture veille : 610 412Volume : +0.13 %Capi échangé : 11 550 M€Capi. :

Technipfmc : Anticipe une dégradation et plonge en Bourse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lanterne rouge de l'indice SBF 120 ce matin, l'action Technip dérapait de près de 8% à la Bourse de paris à 49,6 euros après l'annonce d'une accélération des plans d'économies et la suppression de 6.000 postes. En effet, le groupe parapétrolier déclare 'anticiper la dégradation de l'environnement du marché pétrolier et gazier' et a lancé un “warning” sur une partie de ses prévisions.

Technip indique en effet qu'il 'se prépare à un environnement plus difficile du marché pétrolier et gazier'. En cause : la baisse du prix du pétrole, qui pèse toujours sur les dépenses des clients. Le ton est relativement alarmiste : ' dans certains cas, on peut constater des comportements irrationnels lors des appels d'offres sur de nouveaux projets ; les négociations s'enlisent ou s'arrêtent sur les projets, en particulier dans le segment Onshore/Offshore. Ces tendances ont persisté, et se sont même dégradées dans certains cas, au cours des deux derniers mois', indique le groupe.

Technip se fixe donc l'objectif de réaliser un total de 830 millions d'euros d'économies, dont 700 millions en 2016 et le solde en 2017. Les mesures en question, qui comprennent la suppression de 6.000 postes environ et l'optimisation des actifs industriels, occasionneraient des charges exceptionnelles de 650 millions d'euros dont la majeure partie sera passée sur les comptes du 2e trimestre 2015.

Le PDG Thierry Pilenko a déclaré que 'le ralentissement de l'industrie pétrolière et gazière est sévère et durable. C'est pourquoi, nous avons décidé d'accélérer nos mesures d'efficacité et de réductions de coûts - ce qui, je le sais, aura des conséquences pour nos collaborateurs à travers le groupe'.

Sur l'ensemble de 2015, Technip s'attend à un CA ajusté dans l'Onshore/Offshore de 6 milliards d'euros (comme auparavant), quand dans la branche Subsea il sera (toujours comme avant) de 5,2 à 5,5 milliards d'euros.

En revanche, la prévision de résultat opérationnel courant ajusté de l'Onshore/Offshore revient du bas de la fourchette de 250/290 millions à 210/230 millions, quand dans le Subsea elle est maintenue vers 840 millions.

Passant directement d'un conseil d'achat à la vente, les analystes de Société Générale estiment que la seule chose positive de cette publication est que les prévisions 2015 deviennent plutôt conservatrices, et qu'elle confirme la relative flexibilité du modèle économique du groupe. En revanche, Technip perd en visibilité. Leur objectif de cours revient de 68 à 43 euros.

Chez Nomura, les analystes ne se déclarent pas surpris par les propos de M. Pilenko selon lesquels 'la faiblesse actuelle de l'activité durera plus longtemps que les acteurs du secteur ne le pensent', ni ceux faisant état de 'surcapacités significatives'. Ils conseillent donc toujours de rester à l'écart des acteurs de l'offshore parapétrolier et sont neutres sur Technip, avec une cible de 43 euros.

Les comptes semestriels de Technip sont attendus le 30 juillet prochain.




Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...