Bourse > Sfr group > Sfr group : Numericable pourrait relever son offre sur SFR
SFR GROUPSFR GROUP SFR - FR0011594233SFR - FR0011594233
30.960 € -0.77 % Temps réel Euronext Paris
31.210 €Ouverture : -0.80 %Perf Ouverture : 31.500 €+ Haut : 30.810 €+ Bas :
31.200 €Clôture veille : 197 419Volume : +0.04 %Capi échangé : 13 644 M€Capi. :

Sfr group : Numericable pourrait relever son offre sur SFR

(Tradingsat.com) - La bataille pour le rachat de SFR est loin d'être terminée. En effet, Numericable pourrait relever de 12% la composante en numéraire de son offre afin de s'aligner sur celle de Bouygues qui propose, au mieux, 13,15 milliards d'euros, croit savoir l'agence Bloomberg.

Le câblo-opérateur se laisse toujours la possibilité de maintenir son offre initiale et continue de discuter avec Vivendi à ce sujet, rapporte l'agence de presse, citant une source proche du dossier.

Alors que la période de négociations exclusives entre Vivendi et Numericable arrive à son terme le 4 avril, Bouygues est revenu à la charge sur le dossier SFR en soumettant deux offres.

La première, telle que présentée le 12 mars dernier, comprend une part en numéraire de 11,3 milliards d'euros et réserve à Vivendi 43% de la nouvelle entité combinée, soit "une part plus élevée des synergies et de la création de valeur en résultant", a rappelé ce matin le groupe Bouygues dans un communiqué.

La deuxième, qui a été soumise le 20 mars, comporte une partie en numéraire de 13,15 milliards d’euros et prévoit que la participation de Vivendi dans le nouvel ensemble s’élève à 21,5%.

Dossier béton

"L'offre améliorée de Bouygues est un moyen de pression pour que Numericable en fasse de même", a souligné un analyste cité par l'agence Bloomberg.

La date limite de ces deux offres est le 25 avril 2014. Ainsi, "Vivendi pourra ainsi opter pour la solution qui lui paraîtra la plus satisfaisante", a fait savoir le géant du BTP, qui a visiblement préparé un dossier béton pour mettre toutes les chances de son côté.

A en croire "Le Monde", Bouygues aurait même adressé mercredi au groupe de média et télécoms un document qui compare point par point les offres des deux camps, invoquant un obstacle réglementaire pour fragiliser Numericable.

"Selon Bouygues, le rachat de SFR devrait tomber sous le coup de la réglementation sur les secteurs stratégiques, qui permet à l'Etat de s'opposer à un changement du contrôle du capital de certaines entreprises françaises et nécessiter, à ce titre, une autorisation préalable de Bercy", a écrit mercredi le quotidien, sans citer ses sources.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI