Bourse > Sergeferrari group > Sergeferrari group : La visibilité réglementaire se réduit, déplore UBS
SERGEFERRARI GROUPSERGEFERRARI GROUP SEFER - FR0011950682SEFER - FR0011950682
11.490 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
11.490 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 141 M€Capi. :

Sergeferrari group : La visibilité réglementaire se réduit, déplore UBS

tradingsat

(CercleFinance.com) - UBS revient ce matin sur le dossier EDF après que le titre ait été violemment secoué, à la Bourse de Paris, par les propos de la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal : hier, la ministre a déclaré au micro de RMC que la hausse de 5% des tarifs réglementés dits 'bleus' qui était prévue pour le 1er août n'aurait finalement pas lieu. Selon les analystes, cette décision est lourde de conséquences pour la confiance que l'on peut avoir dans les perspectives du groupe EDF. Réduisant ses prévisions bénéficiaires, UBS abaisse en conséquence son objectif de cours de 26 à 25 euros. Le conseil 'neutre' sur la valeur est maintenu.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action EDF, qui hier avait chuté de 7,7%, perd encore 0,7% à 24,4 euros.

Certes, Mme Royal a aussi déclaré qu'une hausse des tarifs électriques pourrait se produire le 1er janvier 2015, et que cela serait décidé d'ici octobre. Mais le ministère a déclaré aussi qu'il réfléchissait à la modification de la formule qui mène aux variations des tarifs.

'Dans le pire des cas, c'est-à-dire en retenant l'hypothèse d'un gel complet des tarifs, le bénéfice par action EDF en serait négativement affecté à hauteur de 0,25 euro, soit 12% environ', calcule UBS, qui a donc abaissé ses prévisions.

Entre 2012 et 2018, UBS prévoit que le bénéfice par action EDF devrait rester à proximité immédiate des deux euros.

D'une manière générale, 'la visibilité quant à l'environnement réglementaire d'EDF se dégrade', indique UBS. Un revirement d'autant plus marquant que durant toute l'année 2013, les risques politiques et juridiques pesant sur le groupe s'étaient progressivement dissipés, ce qui avait permis la reprise du titre en Bourse.

Tout n'est pas perdu cependant : la révision du tarif de rachat de l'électricité nucléaire historique, dit ARENH, reste à venir. La décision qui sera prise à ce moment-là permettra de savoir si l'annulation de la hausse tarifaire d'août était une mesure isolée, ou s'il pourrait plutôt s'agir d'une amorce de tendance.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...