Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SENSORION

ALSEN - FR0012596468 SRD PEA PEA-PME
1.340 € +5.51 % Temps réel Euronext Paris

Sensorion : Ignorant les difficultés de financement des biotechs, Sensorion lève des fonds avec prime à la clé

jeudi 26 septembre 2019 à 15h52
Sensorion lève des fonds avec une jolie prime sur le dernier cours

(BFM Bourse) - Dans le sillage de la levée de 20 millions d'euros opérée en juin avec le soutien des fonds Invus et Sofinnova, la biotech spécialisée dans les troubles de l'oreille interne réunit 18,1 millions d'euros supplémentaires grâce à une augmentation de capital. Cette opération s'est faite à un prix supérieur au dernier cours de Bourse. Jamais depuis sa création Sensorion n'a disposé de tels moyens.

Une entreprise dont le cours grimpe à la suite d'une augmentation de capital, voilà qui est plutôt rare, a fortiori s'agissant d'une biotech. C'est pourtant ce qu'il advient jeudi sur le marché parisien pour Sensorion, qui s'adjuge 8,18% vers 15h00 à 1,19 euro, après la réalisation d'une augmentation de capital de 18,1 millions d'euros.

La société fait partie des rares entreprises mondiales des sciences de la vie à se consacrer au développement de thérapies destinées à restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne (telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges). La firme montpelliéraine a annoncé jeudi matin avoir mené une augmentation de capital auprès de ses principaux actionnaires actuels, les fonds Invus et Sofinnova ainsi que Marijn Dekkers (l'ancien patron de Bayer, président d'Unilever, via sa holding Novalis LifeSciences), mais aussi de nouveaux actionnaires dont les chinois WuXi AppTec et 3SBio.

En apportant de nouveaux fonds à Sensorion, ces intervenants ont accepté de payer une prime de 12% sur le dernier cours coté, puisque les titres ont été émis à 1,233 euro - une configuration qui fait figure d'exception, surtout dans l'univers des biotechs tricolores où les entreprises confrontées à la méfiance des investisseurs sont contraintes de casser les prix.

"Nous sommes en effet fiers d'avoir réussi à négocier une prime, car aujourd'hui la norme est plutôt à une décote", a confié Nawal Ouzren, directrice générale de Sensorion. "Cela montre qu'il n'y a pas un déséquilibre du rapport des forces entre l'entreprise et les investisseurs".

"Je remercie particulièrement Invus, Sofinnova Partners et Marijn Dekkers, un très grand professionnel de l'industrie de la santé, d'avoir renouvelé leur confiance en Sensorion, et je suis ravie d'accueillir WuXi AppTec et 3SBio", a-t-elle ajouté.

Selon la dirigeante, l'entrée au capital des ces deux entreprises chinoises, ayant chacune apporté 5 millions d'euros, initie la stratégie de l'expansion de l'entreprise au-delà des frontières tricolores. Sensorion a par ailleurs consenti à 3SBio, une société pharmaceutique, un droit de premier refus sur une licence potentielle concernant ses quatre premiers produits pour la Grande Chine (si un tiers présente une offre pour acquérir la licence de ces produits, ou sur le capital de Sensorion, 3SBio aurait la faculté de faire une offre de même montant).

D'autres nouveaux investisseurs (Petite Pond LLC et David Epstein) se sont positionnés sur de plus petits tickets.

Cette augmentation de capital porte à 42,8 millions d'euros le total des fonds apportés à la biotech, essentiellement par des investisseurs spécialisés dans les sciences de la vie, depuis le début de l'année. "Jamais la société n’a été aussi bien financée depuis sa création", s'est réjouie Nawal Ouzren. La dirigeante souligne que Sensorion dispose désormais d'une visibilité financière jusqu'au milieu du premier trimestre 2021 (jusqu'alors au deuxième trimestre 2020).

Cet horizon dépasse ainsi largement les prochaines étapes de validation cliniques attendues pour Sensorion, soit les premiers résultats de phase 2 sur SENS-111 (dans les crises de vertiges) qui devraient être publiés d'ici la fin de l'année, et ceux de phase 2 du SENS-401 (surdité soudaine) attendus vers la fin du premier semestre l'an prochain.

L'opération couvre non seulement la finalisation de ces deux essais de phase 2 (étape des tests qui vise à démontrer l'efficacité d'un traitement) mais permet aussi l'avancement du programme de thérapies géniques que développe la société en s'appuyant sur son accord de licence avec l'Institut Pasteur. Sensorion va ainsi démarrer deux programmes en stade préclinique) ciblant le syndrome de Usher de type 1 et le déficit en Otoferline, deux formes de surdité héréditaire.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SENSORION en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.90 % vs +11.98 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat