Bourse > Sensorion > Sensorion : Essai préclinique prometteur dans le traitement de la perte auditive sévère
SENSORIONSENSORION ALSEN - FR0012596468ALSEN - FR0012596468
5.130 € +0.79 % Temps réel Euronext Paris
5.110 €Ouverture : +0.39 %Perf Ouverture : 5.150 €+ Haut : 5.070 €+ Bas :
5.090 €Clôture veille : 7 675Volume : +0.11 %Capi échangé : 36 M€Capi. :

Sensorion : Essai préclinique prometteur dans le traitement de la perte auditive sévère

(Tradingsat.com) - Sensorion a annoncé mardi que les résultats d’un essai préclinique d’un nouveau candidat médicament visant le traitement de la perte auditive sévère ont été présentés à la 45 ème conférence annuelle de la Société de Neuroscience (SfN - Society for Neuroscience), Neuroscience 2015, à Chicago (Etats-Unis).

L’abstract intitulé « Effective protection against severe noise-induced hearing loss by a small molecule clinical drug candidate following daily, post-trauma systemic administration » a été présenté lors d’une session dédiée aux mécanorécepteurs et à la cochlée par le Dr. Jonas Dyhrfjeld-Johnsen, Directeur de la Pharmacologie de Sensorion.

Sensorion a mené une étude préclinique in vivo de preuve de concept chez des animaux atteints d’une perte auditive neurosensorielle bilatérale aiguë et sévère. Dans cette étude, les animaux ont été exposés à un niveau sonore de 120 dB pendant 2 heures, puis randomisés pour être traités par voie générale pendant 14 jours consécutifs soit avec le placebo, soit avec un candidat médicament de Sensorion issu du programme SENS-200 de petites molécules.

Dans le groupe traité avec cette petite molécule, la perte auditive mesurée au 14ème jour a été réduite de 50% en moyenne (maximum à 60%) par rapport au groupe placebo où la perte auditive atteignait en moyenne 40 dB. Cet effet traitement était dû à une récupération moyenne deux fois plus importante dans le groupe traité avec la petite molécule (33,4 dB versus 16,7 dB dans le groupe placebo) à partir de la même perte auditive initiale.

L’analyse histologique a par ailleurs montré que la perte moyenne de cellules ciliées externes dans les régions les plus sensibles de la cochlée a été diminuée en moyenne de 36% (maximum 75%) dans le groupe traité avec la petite molécule par rapport au groupe placebo où la perte de cellules neurosensorielles était importante.

"La petite molécule identifiée par notre plateforme de screening et administrée aux animaux durant cet essai par voie générale a permis d’obtenir une amélioration de leur capacité auditive neurosensorielle qui correspondrait chez l’homme à une amélioration majeure. Ces résultats ont suscité un grand intérêt auprès des spécialistes internationaux présents à ce congrès et nous sommes ravis de leurs retours très positifs", a commenté Pierre Attali, Directeur médical de Sensorion.

"La prochaine étape consiste à déterminer le schéma posologique optimal de traitement, avant de pouvoir initier des études cliniques dans cette nouvelle indication avec ce candidat médicament. Au cas où son efficacité serait confirmée chez l’homme, il pourrait s’agir d’une solution très intéressante pour les millions de patients à travers le monde, fortement handicapés par une perte auditive sévère aiguë.", souligne le dirigeant.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI