Bourse > S.e.b. > S.e.b. : En recul après le point d'activité
S.E.B.S.E.B. SK - FR0000121709 SK - FR0000121709   SRD PEA PEA-PME
150.000 € +0.67 % Temps réel Euronext Paris
148.650 €Ouverture : +0.91 %Perf Ouverture : 150.000 €+ Haut : 148.150 €+ Bas :
149.000 €Clôture veille : 87 038Volume : +0.17 %Capi échangé : 7 525 M€Capi. :

S.e.b. : En recul après le point d'activité

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le titre Seb lâche encore 1,2% environ à 160,8 euros vers 17h10. Il a néanmoins réduit ses pertes au fil de la séance.

Le fabricant de petit électroménager a dévoilé hier soir ses comptes du troisième trimestre, lesquels ont été marqués par un chiffre d'affaires de 1,52 milliard d'euros, reflétant une progression de 26,1% et de 8% à changes et périmètre constants comparativement à la même période l'an passé.

Le résultat opérationnel d'activité (ROPA) s'est quant à lui établi à 389 millions d'euros et à 406 millions avant impacts non récurrents de l'allocation du prix d'acquisition de WMF au terme des 3 premiers trimestres de l'exercice, en hausse de 25% en glissement annuel, dont une contribution de 55 millions d'euros de WMF (+22%).

En termes d'objectifs, Seb a indiqué continuer de viser une croissance organique de ses revenus supérieure à 7% ainsi qu'une progression de ses ventes publiées supérieure à 30% au titre de l'exercice en cours.

Plusieurs brokers ont réagi à cette publication. Parmi eux, Invest Securities, qui a ramené son objectif de cours de 155 à 150 euros et renouvelé son conseil 'neutre'. L'analyste a notamment salué une croissance organique 'toujours impressionnante' et supérieure d'environ 20 points de base à la prévision du consensus à 8,8%. Il a néanmoins abaissé ses estimations de BNA 2017/2019 de 1,9% afin 'de prendre en compte un effet devises négatif et un chiffre d'affaires de WMF inférieur à (ses) attentes'.

Le maintien du rating 'neutre' s'explique quant à lui par l'absence de potentiel ainsi que par des perspectives limitées de révisions à la hausse des estimations du consensus.

A l'inverse, Bryan Garnier, toujours acheteur, a relevé sa cible de 160 à 170 euros. 'La performance du troisième trimestre s'est révélée assez similaire à celle du premier semestre', a observé l'intermédiaire, pointant une croissance organique supérieure aux attentes (+8,8% contre +6,6%) ainsi qu'une marge opérationnelle ajustée stable à 11,6% (11,8% de consensus). Et de saluer la confirmation des objectifs annuels.


Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...