Bourse > Schneider electric > Schneider electric : La france n'aime pas les entreprises selon lachmann
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
68.600 € +3.78 % Temps réel Euronext Paris
68.150 €Ouverture : +0.66 %Perf Ouverture : 69.710 €+ Haut : 68.000 €+ Bas :
66.100 €Clôture veille : 2 835 200Volume : +0.48 %Capi échangé : 40 931 M€Capi. :

Schneider electric : La france n'aime pas les entreprises selon lachmann

tradingsat

(Tradingsat.com) - Alors que le gouvernement a dévoilé aujourd'hui son projet de budget 2013, Henri Lachmann, le patron de Schneider Electric, a regretté les nombreux signaux négatifs envoyés aux jeunes et aux entrepreneurs en France, dans une interview à La Tribune.

En France, « on préfère l'héritage à la réussite », estime le dirigeant, qui précise que « ce pays n'aime ses entreprises ».

Henri Lachmann voit également dans la taxe à 75% sur les plus hauts salaires, dont François Hollande a fait un symbole de sa campagne, un message négatif envoyé à la nouvelle génération. La performance est insuffisamment glorifiée, selon le dirigeant, ce qui fait fuir les potentiels talents hors des frontières françaises. Le patron de Schneider est clair : « il faut arrêter de stigmatiser la performance et la réussite économique. Cela a des conséquences tragiques pour notre économie ».

Jean-Paul Agon, le PDG de L'Oréal, a tenu mercredi des propos similaires dans une interview accordée au Financial Times.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI