Bourse > Schneider electric > Schneider electric : La france n'aime pas les entreprises selon lachmann
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
73.980 € -0.30 % Temps réel Euronext Paris
74.350 €Ouverture : -0.50 %Perf Ouverture : 74.390 €+ Haut : 73.570 €+ Bas :
74.200 €Clôture veille : 669 795Volume : +0.11 %Capi échangé : 43 833 M€Capi. :

Schneider electric : La france n'aime pas les entreprises selon lachmann

tradingsat

(Tradingsat.com) - Alors que le gouvernement a dévoilé aujourd'hui son projet de budget 2013, Henri Lachmann, le patron de Schneider Electric, a regretté les nombreux signaux négatifs envoyés aux jeunes et aux entrepreneurs en France, dans une interview à La Tribune.

En France, « on préfère l'héritage à la réussite », estime le dirigeant, qui précise que « ce pays n'aime ses entreprises ».

Henri Lachmann voit également dans la taxe à 75% sur les plus hauts salaires, dont François Hollande a fait un symbole de sa campagne, un message négatif envoyé à la nouvelle génération. La performance est insuffisamment glorifiée, selon le dirigeant, ce qui fait fuir les potentiels talents hors des frontières françaises. Le patron de Schneider est clair : « il faut arrêter de stigmatiser la performance et la réussite économique. Cela a des conséquences tragiques pour notre économie ».

Jean-Paul Agon, le PDG de L'Oréal, a tenu mercredi des propos similaires dans une interview accordée au Financial Times.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...