Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SCHNEIDER ELECTRIC

SU - FR0000121972 SRD PEA PEA-PME
161.500 € +1.24 % Temps réel Euronext Paris

Schneider electric : Fort potentiel de synergies lié au rachat d'areva distribution

mercredi 2 décembre 2009 à 09h38
BFM Bourse

(BFM Bourse) - Si le japonais Toshiba et l'américain mettent en doute l'impartialité de l'Etat français dans le choix du duo Alstom - Schneider pour le rachat de la filiale de Transmission et Distribution d'Areva T&D, les vainqueurs s'en félicitent.

Ainsi, Schneider, qui devrait récupérer les activités "Distribution" - alors qu'Alstom héritera des activités "Transmission" - d'Areva T&D, souligne mercredi que l'opération va lui permettre d'accélérer sa stratégie "pour mieux capturer les opportunités du marché de la gestion de l'énergie en forte croissance".

La combinaison avec l'activité moyenne tension de Schneider Electric donnera naissance à une activité d'environ 4,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires, forte de 80 usines dans le monde et d'environ 22 000 collaborateurs.

Le groupe vise un potentiel de 300 millions d'euros de synergies sur le chiffre d'affaires grâce à la complémentarité géographique, notamment dans les nouvelles économies, et la possibilité d'offrir aux clients une gamme de technologies élargie. L'impact attendu sur l'EBITA est d'environ 50 millions d'euros

L'opération va aussi générer des économies sur les achats, l'optimisation de l'outil industriel (spécialisation de certains sites) et des fonctions support (notamment économies sur les coûts facturés aujourd'hui par Areva à Areva Distribution), estimées à environ 70 millions d'euros par Schneider.

Au total, le nouvel ensemble vise ainsi un potentiel de synergies de revenus et de coûts d'environ 120 millions d'euros d'ici 2014. Environ 50% de ces économies, en particulier les synergies de coûts, sont attendues dès 2012.

En outre, Schneider Electric vise dès la première année un effet relutif de cette acquisition sur son bénéfice par action et un impact relutif entre 5% et 10% par la suite.

Enfin, le besoin de financement de Schneider pour réaliser cette opération devrait se limiter à 1,1 milliard d'euros. Le groupe souligne en effet "la forte génération de trésorerie attendue au deuxième semestre qui devrait porter la position de trésorerie disponible au bilan à environ 3 milliards d'euros à fin d'année 2009".

Alstom et Schneider proposent d'acquérir conjointement les titres d'Areva T&D pour une valeur 2,29 milliards d'euros. Au 30 juin 2009, la dette nette d'Areva T&D s'élevait à 1,05 milliard d'euros. Les intérêts minoritaires et le transfert des engagements de retraite sont estimés à environ 0,6 milliard d'euros.

Selon les termes de l'accord du consortium, Schneider Electric prendra à sa charge environ un tiers du prix d'achat des titres et de la dette acquise. Ce partage reflète la part de l'EBITDA d'Areva T&D reprise par Schneider Electric. Au titre de l'année 2008, Areva T&D a réalisé un EBITDA de 587 millions d'euros.

©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SCHNEIDER ELECTRIC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.40 % vs +44.72 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat