Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SAINT GOBAIN

SGO - FR0000125007 SRD PEA PEA-PME
40.370 € +1.79 % Temps réel Euronext Paris

Saint gobain : Grâce à la rénovation et l'Europe du Sud, Saint Gobain voit son activité rebondir cet été

vendredi 30 octobre 2020 à 12h36
Saint Gobain en tête du palmarès du CAC à la mi-journée

(BFM Bourse) - Le champion français des matériaux de construction a renoué avec la croissance organique de ses revenus au troisième trimestre et relève ses perspectives annuelles, s'attendant désormais à une progression de son résultat d'exploitation sur le second semestre. Le titre grimpe.

Porté par "une vigoureuse reprise de l'activité", le géant français des matériaux de construction a nettement dépassé les attentes du marché au troisième trimestre. Dans un communiqué publié jeudi après Bourse, Saint-Gobain a indiqué avoir vu son chiffre d'affaires reculer de 6,2% (en données publiées) à 10,12 milliards d'euros. Mais cela correspond à une progression de 3,2% en organique (autrement dit ici à périmètre, normes comptables et taux de changes constants), quand les analystes interrogés par Factset tablaient, en moyenne, sur des revenus de 9,78 milliards d'euros.

"Après un point bas en avril avec un niveau d'activité de 60% par rapport à l'an passé, les ventes du groupe se sont progressivement redressées avec un retour à la normale dans la plupart des pays au troisième trimestre, qui affiche des volumes en progression de 2,3% et des prix en hausse de 0,9% dans un contexte légèrement déflationniste dans les métiers industriels", souligne Saint-Gobain dans son communiqué.

La rénovation pèse la moitié de l'activité

Conséquence, le groupe qui conçoit, produit, transforme et distribue des matériaux rehausse ses perspectives pour son deuxième semestre, sur lequel il s'attend désormais à un résultat d'exploitation en hausse par rapport au S2 2019 "à structure et taux de change comparables" et "hors impact majeur de la nouvelle dégradation sanitaire" nuance-t-il toutefois.

Le groupe se veut donc optimiste pour la fin d'année. "Dans un contexte marqué par un manque de visibilité concernant la pandémie de coronavirus, Saint-Gobain devrait bénéficier de la poursuite d'une évolution favorable de la plupart de ses marchés, tout particulièrement la rénovation" qui représente environ la moitié de son activité, avance-t-il, précisant que "l'effet de rattrapage enregistré dans certains pays au troisième trimestre devrait toutefois s'estomper". Le groupe reste par ailleurs "prudent sur les perspectives du Royaume-Uni à l'approche du Brexit, ainsi que sur les marchés industriels qui devraient rester en retrait par rapport à l'an passé".

Conséquence de cette reprise d'activité plus marquée qu'anticipé et du nom relèvement des prévisions annuelles du groupe, le titre Saint Gobain tire son épingle du jeu dans un marché parisien qui peine toujours à rebondir, avec un gain de près de 4% -meilleure performance du CAC- à 33,25 euros juste après 12h. Après un gros creux sur les deux dernière semaines (-17% entre les 14 et 28 octobre), l'action du champion tricolore des matériaux s'offre un bol d'air. Le titre surperforme d'ailleurs toujours nettement l'indice phare depuis le 1er janvier (-9% contre -23%).

L'Europe du Sud comme locomotive

Dans le détail, le rebond de l'activité de Saint-Gobain a été alimenté par l'amélioration de ses ventes en Europe du Sud, au Moyen-Orient et Afrique (+2,7%, à structure et taux de changes réels) et sur le continent américain (+6,4%), tandis que les régions Asie-Pacifique et Europe du Nord ont subi un recul de leur activité, aussi bien en tenant compte des cessions qu'à périmètre comparable (-15,5% en Europe du Nord à périmètre et changes courants). "La France alimente vigoureusement la dynamique de l'ensemble de la région (Europe du Sud) avec les solutions d'efficacité énergétique et la distribution, en progression à deux chiffres, bénéficiant de gains sur un marché de la rénovation porteur et d'un effet de rattrapage après la baisse du deuxième trimestre" note le groupe. Les Amériques connaissent, elles, "une accélération des volumes et des prix, permettant un retour à l'équilibre sur 9 mois" ajoute Saint-Gobain.

À fin septembre, le chiffre d'affaires du groupe s'établissait à 27,89 milliards d'euros, avec un effet de change négatif de 2,1% sur neuf mois et de 3,7% au troisième trimestre, notamment lié à la dépréciation du real brésilien, d'autres devises de pays émergents et de la couronne norvégienne. "La dégradation du troisième trimestre provient de la dépréciation des devises en pays émergents et du dollar américain", a précisé Saint-Gobain. À périmètre et changes constants, Saint Gobain limite ainsi l'érosion de ses revenus à 7,2%% sur les neuf premiers mois de l'année.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SAINT GOBAIN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +12.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat