Bourse > Royal dutch shella > Royal dutch shella : Vise 12% de production en plus de 2010 à 2014
ROYAL DUTCH SHELLAROYAL DUTCH SHELLA RDSA - GB00B03MLX29RDSA - GB00B03MLX29
23.920 € -0.13 %
24.000 €Ouverture : -0.33 %Perf Ouverture : 24.045 €+ Haut : 23.820 €+ Bas :
23.950 €Clôture veille : 10 949 900Volume : +0.51 %Capi échangé : 51 368 M€Capi. :

Royal dutch shella : Vise 12% de production en plus de 2010 à 2014

tradingsat

(CercleFinance.com) - Royal Dutch Shell a fait part ce matin de ses orientations stratégiques à moyen terme. Il en ressort principalement qu'après une production de 3,314 millions de barils d'équivalent-pétrole/jour en 2010, Shell compte atteindre 3,7 millions de barils/jour en 2014, soit environ 12% de plus.

Dans le détail, Shell commence par confirmer les orientations à trois ans données en mars 2010. La major s'estime bien partie pour accroître son cash flow opérationnel de 50 à 80% entre 2009 et 2012, comme prévu, dans l'hypothèse d'un baril de pétrole compris entre 60 et 80 dollars et d'une amélioration de l'Aval et du gaz naturel.

Le groupe, qui a déjà réduit ses coûts de 2 milliards en 2010, table sur une nouvelle baisse de 'plusieurs milliards de dollars' en 2011 et en 2012. Les ventes d'actifs, qui ont atteint 30 milliards de dollars ces cinq dernières années, devraient se monter jusqu'à 5 milliards en 2011.

Après des cessions, l'activité Aval (raffinage et distribution) a vu ses capacités réduites de plus de 700.000 barils/jour depuis fin 2009. Après des baisses de coûts de 2,5 milliards en 2009 et en 2010 dans cette branche, 1 milliard d'économies supplémentaires sont annoncées au titre de 2011. Il s'agit d'une nouvelle prévision.

En outre, Shell vise en 2012 une production de 3,5 millions de barils d'équivalent-pétrole/jour, en hausse de 6% par rapport à 2010, puis 3,7 millions de barils d'équivalent-pétrole/jour en 2012, soit 12% de plus qu'en 2010.

Le groupe rappelle qu'il travaille actuellement sur une trentaine de projets dont le potentiel est supérieur à 1 million de barils d'équivalent-pétrole/jour. Sur la période 2011/2014, il s'attend toujours à 100 milliards de dollars d'investissements, soit de 25 à 27 milliards par an.

Enfin, 'l'année 2011 a bien commencé', indique la major qui cite le démarrage du projet GNL Qatargas 4 et la remise en route récente des raffineries de Port Arthur et de Pernis. En outre, on attend cette année l'entrée en production d'un autre projet qatari, Pearl, et une hausse des capacités des champs de pétrole bitumineux du Canada, sans oublier de récentes découvertes dans le golfe du Mexique et en Malaisie.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...