Bourse > Royal dutch shella > Royal dutch shella : Le brut pèse, mais la stratégie est confirmée
ROYAL DUTCH SHELLAROYAL DUTCH SHELLA RDSA - GB00B03MLX29 RDSA - GB00B03MLX29   SRD PEA PEA-PME
26.410 € +0.38 %
26.315 €Ouverture : +0.36 %Perf Ouverture : 26.480 €+ Haut : 26.280 €+ Bas :
26.310 €Clôture veille : 3 100 000Volume : +0.07 %Capi échangé : 120 018 M€Capi. :

Royal dutch shella : Le brut pèse, mais la stratégie est confirmée

tradingsat

(CercleFinance.com) - A son tour, la major anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell subit les conséquences de la chute du cours du pétrole, même si l'aval se porte mieux. Selon les données dites 'à coût actuel des approvisionnements' et hors éléments non récurrents, le résultat net trimestriel a chuté de 56% à 3,2 milliards de dollars (0,52 dollar par action). Shell, qui maintient son dividende, va accélérer ses programmes d'économies et confirme sa volonté de fusionner avec BG Group, ce qui n'est pas sanctionné en Bourse.

Ce matin à Amsterdam, l'action Shell de classe A fait partie des rares hausses (+ 0,4% à 28,7 euros) de l'indice AEX qui perd 0,7%.

Par branche, le profit de la branche Amont, c'est-à-dire l'activité d'exploration-production, a été divisé par 8,4 à 675 millions de dollars. Le cours du baril a été pratiquement divisé par deux en un an. En outre, la production, soit 3,166 millions de barils/jour d'hydrocarbures, a baissé de 2% en données brute, mais en données ajustées elle progresse de 1%. Les ventes de gaz naturel liquéfié (GNL) ont augmenté de 1% à 6,17 millions de tonnes.

Mais après des restructurations, et comme tel est également le cas du côté des autres majors, les bénéfices de l'Aval (raffinage, distribution, marketing) ont été multipliées par 1,7 à 2,6 milliards.

Dans un contexte de baisse du brut, le cash-flow opérationnel a chuté de près de moitié à 7,1 milliards. Notons que le gearing a cependant baissé en un an de 3,2 points de pourcentage à 12,4% des fonds propres.

Les investissements, soit 6,8 milliards sur le trimestre, ont de nouveau été revus en baisse sur l'ensemble de l'année 2015 : 33 milliards, soit deux milliards de moins que la précédente estimation. Depuis le début de l'année, les cessions ont atteint deux milliards de dollars.

Le dividende trimestriel sera cependant maintenu à 0,47 dollar par action.

Le directeur général Ben van Beurden a déclaré à cette occasion que 'dans ce qui est toujours un environnement sectoriel difficile, nous continuons de prendre des mesures visant à accroître encore notre compétitivité en redoublant d'efforts portant sur la ligne du bas du compte de résultat', soit le bénéfice . La réduction des coûts et des investissement est toujours de mise.

M. van Beurden répète aussi que le projet de fusion avec BG Group, une opération à 47 milliards de livres sterling annoncée en avril, va accélérer la croissance du groupe dans l'offshore profond et le GNL, ce qui conduira probablement à une revue des actifs en portefeuille et donc à des cessions.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...