Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
32.955 € -4.26 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Renault aurait soumis une lettre d'intention pour ssangyong

vendredi 28 mai 2010 à 18h26
Renault aurait soumis une lettre d'intention pour ssangyong

par Kim Yeon-hee et Chang Ran Kim

SEOUL (Reuters) - Renault et Nissan ont soumis leur candidature au rachat de Ssangyong Motor, un constructeur sud-coréen de véhicules tout terrain en difficulté, a dit vendredi à Reuters une source proche du dossier.

D'autres sources avaient déclaré auparavant que l'indien Mahindra était également intéressé par Ssangyong, et qu'un autre indien, Ruia Group, avait également déposé une lettre d'intention.

Ssangyong, le plus petit des constructeurs sud-coréens, a annoncé de son côté avoir reçu des lettres d'intention de la part de sept sociétés, sans les nommer.

La date butoir pour la présentation des offres préliminaires était fixée à ce vendredi.

La presse sud-coréenne valorise la transaction entre 300 millions et 500 millions de dollars (242 à 403 millions d'euros).

Le constructeur sud-coréen est sous administration judiciaire depuis le début de 2009 et il a été mis en vente au cours du mois.

Un tribunal de Séoul est prêt à recevoir les offres d'ici le 20 juillet afin de faire son choix sur le repreneur en août.

Une source du secteur au Japon ayant connaissance de la situation a indiqué à Reuters que, du côté de Renault, l'intérêt pour une telle opération viendrait davantage de Nissan, dont le constructeur français détient 43%, que de Renault Samsung, sa filiale sud-coréenne.

D'ailleurs, selon la presse sud-coréenne, qui cite un représentant de Renault Samsung, l'alliance Renault-Nissan pourrait être davantage intéressée par cette opération.

Un partenariat entre Ssangyong et Renault Samsung pourrait toutefois permettre aux deux constructeurs sud-coréens de réduire leur retard en Corée du Sud sur Hyundai et Kia qui contrôlent 80% du marché automobile dans le pays.

Nissan et Ssangyong se sont refusés à tout commentaire, alors qu'une porte-parole de Renault a déclaré: "Pour des raisons juridiques, nous ne pouvons faire aucun commentaire".

Interrogés sur l'éventualité de son offre, le président de Mahindra, Pawan Goenka, a répondu: "Nous ne faisons aucun commentaire sur de possibles futures acquisitions."

Samjong KPMG et Macquarie, mandatés pour organiser la vente, n'ont pas non plus souhaité faire de commentaires.

Le titre du constructeur a terminé vendredi sur une hausse de 12,95% à 12.650 wons, ce qui représente une capitalisation boursière de l'ordre de 300 millions d'euros.

Avec Janaki Krishnan à Bombay, Jungyoung Park, Cho Meeyoung, Suh Kyungmin et Miyoung Kim à Séoul, et Helen Massy-Beresford à Paris, Gwénaëlle Barzic et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.10 % vs +10.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat