Bourse > Remy cointreau > Remy cointreau : UBS relève sa cible mais reste neutre
REMY COINTREAUREMY COINTREAU RCO - FR0000130395RCO - FR0000130395
92.540 € +0.88 % Temps réel Euronext Paris
91.810 €Ouverture : +0.80 %Perf Ouverture : 92.580 €+ Haut : 90.900 €+ Bas :
91.730 €Clôture veille : 75 836Volume : +0.15 %Capi échangé : 4 599 M€Capi. :

Remy cointreau : UBS relève sa cible mais reste neutre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours neutres sur l'action du groupe français de spiritueux Rémy Cointreau, dont les cognacs Rémy Martin sont la marque emblématique, les analystes d'UBS ont cependant relevé leur objectif de cours (de 63 à 69,3 euros) sur le titre après ses résultats annuels (2015/2016) publiés la semaine passée. Certes, la direction se montre confiante pour l'exercice en cours, mais UBS prévient que le premier quart de l'année pourrait se révéler décevant. De plus, le titre est cher.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Rémy Cointreau corrige ce matin de 1,5% à 70,7 euros dans un marché parisien en baisse de 0,7%. Le titre a cependant repris plus de 7% depuis le début de l'année, surperformant largement le marché.

La note de recherche souligne que le résultat d'exploitation annuel publié par le groupe a battu le consensus comme les prévisions et que la direction attend une nouvelle croissance de cet agrégat en 2016/2017. Ce qui incite UBS a relever sa projection de croissance du résultat d'exploitation 2016/2017 de + 8% à + 9,9%.

'Notre nouvel notre objectif de cours intègre le relèvement des prévisions à moyen terme sur le marché américain du cognac (...) et les gains de parts de marché induits par la stratégie de 'premiumisation'', indique une note de recherche.

Bref, Rémy Cointreau va mieux mais UBS avertit aussi que de son point de vue, la valorisation actuelle du titre le reflète pleinement. Pas de raison, en conséquence, de se montrer plus agressif sur la valeur. D'autant qu'en rythme calendaire, son PER 2017 du titre se situe à 25,6 fois.

De plus, si l'exercice en cours 2016/2017 devrait se solder par une croissance organique des ventes de 8%, grâce notamment à l'Amérique et à l'Afrique, la région Asie devrait rester à la traîne (+ 4,5%). Et ce d'autant que la région asiatique devrait subir au T1 une contraction organique de ses ventes due au restockage des distributeurs intervenu en fin d'exercice avant des hausses de prix, sans oublier une consommation plus modérée que prévue lors du Nouvel an chinois. Bref, la croissance à données comparables des ventes de Rémy Cointreau devrait selon UBS se limiter à 1,4% au T1, avant une nette accélération.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...