Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RECYLEX S.A.

RX - FR0000120388 SRD PEA PEA-PME
1.848 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Recylex s.a. : Le spécialiste du recyclage des métaux Recylex en redressement judiciaire

lundi 9 mai 2022 à 11h08
Recylex placé en redressement judiciaire

(BFM Bourse) - En perpétuelles difficultés, Recylex a annoncé vendredi avoir été placé en redressement judiciaire. L'ex-Metaleurop avait demandé l'ouverture de cette procédure en avril dernier, les démarches pour restructurer sa dette auprès de ses créanciers ayant échoué.

Les choses ne s'arrangent pas pour l'ex-Metaleurop, aux prises depuis plusieurs années avec une dette insoutenable. A sa demande, le groupe français de recyclage des métaux Recylex a fait part vendredi de l'ouverture d’une procédure de redressement judiciaire par jugement du Tribunal de commerce de Paris. "Par jugement du 5 mai 2022, le Tribunal de commerce de Paris a ouvert une procédure de redressement judiciaire à l'égard de la société. La durée de la période d'observation a été fixée à six mois", indique l'entreprise dans un communiqué.

Le 19 avril dernier, la société avait sollicité l’ouverture de cette procédure, étant dans l'incapacité de faire face à sa dette faute d'offres suffisantes sur les sites qu'elle espérait vendre pour se renflouer.

Une restructuration à l'amiable impossible

Recylex ne pouvait alors que constater que les offres reçues dans le cadre du processus de cession d’actifs, lancé en mai 2021, n'étaient pas suffisantes pour permettre une restructuration amiable. Dans ce contexte, l'équation était quasi insoluble pour mettre en œuvre le programme de cession d’actifs envisagé dans un cadre "in bonis", c'est-à-dire que les actifs sont gagés pour un montant supérieur au prix qu'il serait possible d'en tirer actuellement.

En effet, l’entreprise avait reçu une offre valorisant les sites industriels d’Escaudoeuvres et de Villefranche-sur-Saône ainsi que les titres de la filiale C2P S.A.S à un montant inférieur à 2,5 millions d’euros, deux offres valorisant la participation de 50% dans Recytech à hauteur de 40 millions d’euros (cette participation étant nantie au profit de Glencore) et des offres valorisant le site arrêté de l’Estaque à un montant inférieur à 0,5 millions d’euros (avec la reprise des obligations de réhabilitation environnementales par l’acquéreur potentiel).

Ces montants sont à comparer avec un endettement net global de 52,2 millions d’euros auquel s’ajoutent des provisions pour risques et pour passifs environnementaux de 16,2 millions d’euros, soit un total de 68,4 millions d’euros. Faute d'accord substantiel, la direction ne pouvait que se déclarer en cessation de paiement.

Un processus de cession entre les mains du Tribunal de commerce

Une offre portant sur les deux sites industriels localisés à Escaudoeuvres et Villefranche-sur-Saône (y compris sa filiale C2P S.A.S. localisée sur ce dernier site), a été déposée par la société anversoise Campine NV (majoritairement détenue par Hempel Legierungsmetall). La proposition de la société de droit belge pourrait permettre de maintenir les activités de ces sites et les emplois associés, mais la levée des conditions suspensives reste incertaine. En effet, l'offre de Campine reste soumise à un accord avec les services de l’Etat français sur les montants des garanties financières que le repreneur devrait mettre en place en cas de reprise de l’exploitation sachant que les deux sites sont classés "Seveso".

Dans le cadre de cette nouvelle procédure, le Tribunal a fait droit à la demande de l’examen de l’offre reçue de la société Campine NV et l’étude d’une solution judiciaire de restructuration de la dette. Cette offre étant la seule offre portant sur les sites industriels, elle sera examinée selon les modalités du "prepack cession" impliquant, en particulier, un calendrier accéléré, afin de limiter les conséquences sur l’activité et les salariés.

Recylex précise que l'audience d'examen de l'offre ou, le cas échéant, des offres de reprise est fixée au mardi 14 juin. Il n’est pas prévu à ce stade de reprise de la cotation de l’action Recylex, cette dernière étant suspendue depuis la mise en place des procédures d’insolvabilité pour ses entités allemandes (déconsolidées entretemps) il y a près de deux ans.

Sabrina Sadgui

©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RECYLEX S.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.50 % vs +21.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat