Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole Brent

BRN - MP0000000BRN
- -

Pétrole brent : L'Arabie saoudite dit vouloir augmenter sa production, le cours du pétrole flanche

mardi 23 octobre 2018 à 14h40
Le baril de Brent à son plancher depuis un mois

(BFM Bourse) - À 77,95 dollars (-2,34%) à 14h15, le baril de Brent tombe mardi à un plus bas depuis plus un mois. La double annonce de l'Iran, qui veut continuer à exporter son pétrole, ainsi que de l'Arabie Saoudite, qui indique vouloir augmenter sa production, fait chuter le cours.

Vers 14h15, le contrat sur le baril de Brent pour livraison en décembre se négociait sous 78 dollars sur l'Intercontinental Exchange de Londres (ICE), en baisse de 2,34% depuis hier. "Les cours de l'or noir sont pris entre la perspective des sanctions contre l'Iran et l'offre de plus en plus abondante de l'Opep et de ses partenaires", a résumé Benjamin Lu, analyste chez Phillip Futures.

Malgré les sanctions, l'Iran va continuer à exporter

Les sanctions imposées par Washington à Téhéran ne suffiront pas à faire cesser les exportations de pétrole iraniennes mais se traduiront par un surcroît de volatilité sur les marchés. C'est ce qu'a déclaré, en substance, le ministre iranien du pétrole ce mardi matin. Bijan Zanganeh, cité par l'agence de presse russe Tasnim, a déclaré que "tant que l'Amérique ciblera l'Iran avec des sanctions, la volatilité perdurera sur le marché pétrolier" et ajouté que "les exportations de pétrole de l'Iran ne peuvent être arrêtées".

Les sanctions américaines visant l'industrie pétrolière iranienne prendront effet le 4 novembre, une perspective qui avait fait grimper les prix à leur plus haut en quatre ans début octobre. L'objectif des américains étant de forcer l'Iran à reprendre des négociations sur son programme de missiles balistiques et de mettre fin à l'ingérence de l'Iran et Syrie et en Irak

La production saoudienne vers un nouveau record

Le ministre de l'Énergie saoudien, Khalil al Falih, a également réitéré ce mardi matin sa volonté de porter la production d'or noir à 12 millions de barils par jour contre 10,7 millions actuellement, ce qui constituerait un nouveau record pour la monarchie islamique, première exportatrice mondiale de pétrole. Une annonce qui va dans le même sens que celle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) dont l'Iran et l'Arabie Saoudite sont membres. Le cartel avait annoncé, en juin, une hausse de sa production pour compenser les perturbations attendues après l'entrée en vigueur des sanctions américaines contre Téhéran.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +35.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat