Bourse > Or > Or : la faiblesse de l'once se confirme
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 249.00 -0.47 %
1 244.80Ouverture : 1 247.40+ Haut : 1 244.80+ Bas :
+0.34 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : la faiblesse de l'once se confirme

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours aucun signe de rebond pour le cours de l'or, qui semble de nouveau englué nettement au-dessous des 1.300 dollars. Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de référence de Londres, l'once de métal fin cotait à 1.272,25 dollars (- 11,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 942,1 euros (- 6,1 euros).

Les courtiers du groupe canadien TD Securities soulignent que la position 'colombe' adoptée la semaine dernière par la future présidente de la Fed, Janet Yellen, lors de son audition par le Sénat n'a guère apporté de soutien au cours de l'or. La future patronne de la banque centrale américaine a pourtant indiqué qu'elle entendait maintenir une politique monétaire accommodante tant que la conjoncture l'exigerait outre-Atlantique.

'Nous nous demandons si, après son discours, Janet Yellen n'est pas apparue moins 'colombe' que nombre d'investisseurs ne l'avaient pensé de prime abord', note TD Securities.

Alors que les indices d'actions ne cessent de marquer de nouveaux records, il est probable que les investisseurs arbitrent l'or pour les titres cotés en Bourse, ajoutent les spécialistes. “Devant l'incertitude sur les décisions de la Fed, les investisseurs continuent de fuir le métal jaune pour se placer dans des actions”, confirme-t-on chez Saxo Banque..

Chez Commerzbank, les analystes Matières premières soulignaient hier que selon les dernières statistiques du CFTC, le régulateur américain des marchés de matières premières, les investisseurs ont la semaine du 12 novembre réduit sensiblement leurs positions spéculatives longues (c'est-à-dire haussières) sur le métal jaune. Elles sont ainsi revenues à leur plus bas niveau de ces 13 dernières semaines.

En outre, du côté des investisseurs non spéculatifs, les retraits se poursuivent aussi, à en juger par l'encours de l'ETF aurifère SPDR Gold Shares américain : à 864,5 tonnes hier soir, cet encours a baissé de 1,2 tonne par rapport à son niveau de vendredi soir et marque ainsi un nouveau point bas annuel. Il faut remonter au 2 octobre pour retrouver un encours supérieur à 900 tonnes, sachant qu'au 31 décembre 2012, il était de 1.350,8 tonnes.

'Jusqu'à ce que les investisseurs financiers ne reviennent sur le marché (...), l'or comme l'argent auront du mal à afficher des gains significatifs', estime Commerzbank, 'et même la demande plutôt solide de pièces ne pourra rien y changer'.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta identifient des supports à 1.261 puis 1.251 dollars. En cas de rupture de ce dernier niveau, un retracement complet jusqu'aux 1.180 dollars de juin dernier serait possible, préviennent les spécialistes. Résistance à 1.299/1.300 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI