Bourse > Or > Or : l'once peu impressionnée par les chiffres américains
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 259.60 +0.99 %
1 244.80Ouverture : 1 247.40+ Haut : 1 244.80+ Bas :
+1.19 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once peu impressionnée par les chiffres américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bien meilleures qu'attendu, les statistiques américaines publiées la veille n'impressionnent guère le cours de l'or, qui reste proche de ses plus hauts niveaux en trois mois. Au terme premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.321,5 dollars (+ 4 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 972,3 euros (+ 4,3 euros).

Très modéré, le mouvement de faiblesse enregistré hier après-midi après les chiffres américains est en majeure partie corrigé ce midi. Même si les places financières américaines resteront closes ce jour pour la fête nationale du 4 juillet, et que les opérateurs seront donc absents pour la plupart outre-Atlantique.

En effet, une statistique majeure pour la première économie mondiale a sensiblement dépassé les attentes : en juin, a indiqué le département du Travail, 288.000 emplois ont été créés aux Etats-Unis (contre 215.000 attendu et 224.000 en mai) tandis que le taux de chômage a reculé de 0,2 point à 6,1%, alors qu'il était attendu stable.

Globalement, l'économie américaine se porte bien. “Certes ce sont majoritairement des contrats de travail temporaires, mais cela permet tout de même de valider pour de bon cette fois ci la reprise de croissance”, commente-t-on chez Saxo Banque.

'Le marché américain du travail va de mieux en mieux et la tendance des embauches a rarement été aussi rapide. D'autres bonnes croissances sont à prévoir au cours des prochains mois', ajoutent les analystes de la banque canadienne Desjardins.

Quoi qu'il en soit, “le métal jaune se maintient en dessous de son plus haut niveau en près de trois mois, mais devrait enchaîner une cinquième semaine de progression”, soulignent les analystes de Saxo Banque.

Souvent considéré comme une valeur refuge, l'or ne pâtit pas de ces bonnes nouvelles pour la conjoncture américaine, qui présagent pourtant a priori d'une hausse des taux d'intérêt. Un phénomène structurellement défavorable à l'or, qui ne procure aucun rendement.

Rien de neuf pour le premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, dont l'encours restait inchangé hier soir pour le troisième jour de suite à 796,4 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta se montrent prudents : une clôture sous les 1.320,84, la moyenne mobile à neuf jours, constituerait un signal négatif. Ils estiment aussi que les indicateurs haussiers sont moins favorables qu'auparavant.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI