Bourse > Or > Or : l'once manque de conviction avant la Fed
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 267.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once manque de conviction avant la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme premier fixing de ce mardi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.269 dollars (+ 1,5 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 936 euros (inchangé).

La perception du risque politique paraît se stabiliser en Irak, alors que les Etats-Unis semblent chercher un terrain d'entente avec l'Iran chiite en vue de contrer l'avancée des rebelles sunnites irakiens.

Mais rappelons que le cours de l'or est aussi sensible à l'actualité des banques centrales. “Le métal jaune continue de s'échanger en dessous de son niveau le plus haut en trois semaines avant la fin de la réunion de la Fed aujourd'hui”, écrivent les spécialistes de Saxo Banque.

Globalement, les opérateurs anticipent une poursuite de la réduction du rythme des rachats d'actions de la Fed - actuellement menés au rythme de 45 milliards de dollars par mois -, et certains espèrent que la banque centrale conservera des taux proches de zéro jusqu'à la fin 2015.

Par ailleurs, Standard Bank met en garde, en estimant qu'une fois de plus, la demande physique de métal jaune se tarit alors que son prix connaît un rally. Surtout en Chine, l'un des principaux débouchés : sur le marché de Shanghai, le cours de l'or présentait vendredi dernier une décote de l'ordre de trois dollars par once sur le cours international, ce qui traduit une demande peu locale dynamique. Cette décote est revenue maintenant aux environs d'un dollar.

Mais selon Standard Bank, c'est la première fois depuis mi-avril que le prix de l'or en Chine présente une décote pendant trois jours de suite.

Si la prime venait à disparaître durablement, les importations d'or chinoises pourraient elles aussi diminuer, craint Standard Bank.

En attendant, l'encours de lingots adossé au premier ETF aurifère mondial, le SPDR Gold Shares américain, s'est tassé entre lundi et mardi soirs de 260 kg à 782,6 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que les deux clôtures au même niveau intervenues ces deux derniers jours au comptant constituent un signal plutôt haussier. A court terme, les 1.260 semblent constituer une zone de support, quand la résistance se situe autour de la moyenne mobile à 50 jours, soit 1.285,18 dollars. Attention cependant, les indicateurs de tendances se montrent contradictoires.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...