Bourse > Nyse euronext > Nyse euronext : Nyse euronext va lancer le premier marché du crédit réglementé
NYSE EURONEXTNYSE EURONEXT NYX - US6294911010NYX - US6294911010
32.230 € -0.37 %
32.500 €Ouverture : -0.83 %Perf Ouverture : 32.620 €+ Haut : 32.110 €+ Bas :
32.350 €Clôture veille : 9 551Volume : +0.00 %Capi échangé : 8 839 M€Capi. :

Nyse euronext : Nyse euronext va lancer le premier marché du crédit réglementé

tradingsat

par Raoul Sachs

PARIS (Reuters) - NYSE Euronext a annoncé lundi le lancement le 11 juillet de la première plate-forme réglementée de négociation d'obligations d'entreprises en Europe, qui vise à améliorer la liquidité et la transparence du marché secondaire du crédit.

La plate-forme, appelée NYSE BondMatch et basée à Paris, vient d'obtenir le feu vert de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Elle est le fruit d'une initiative française consécutive à la crise financière de 2008 et à ses effets dévastateurs sur la liquidité des marchés de taux d'intérêt, et du marché secondaire du crédit en particulier, dont 90% des transactions se font dans l'opacité du gré à gré.

BondMatch avait été avalisée en 2010 par le Comité Cassiopée, qui a piloté l'initiative française visant aussi à sécuriser le marché du crédit en rapprochant son fonctionnement de celui des marchés d'actions.

"Cette initiative est née de la crise de 2008. Pour la première fois, l'ensemble des professionnels ont trouvé un consensus pour améliorer la liquidité et sécuriser le marché", a déclaré à Reuters Nathalie Masset, directeur adjoint des marchés obligataires européens chez Nyse Euronext.

NYSE BondMatch sera une MTF (Multilateral Trading Facility) au sens de la réglementation européenne et sera soumise à la législation sur les abus de marché. Elle sera dotée d'une chambre de compensation, qui sera contrepartie centrale et éliminera le risque de contrepartie lié au gré à gré.

Nathalie Masset a précisé que le "trading" commencerait effectivement le 11 juillet avec un premier référentiel établi dès le 27 juin.

CATÉGORIE INVESTISSEMENT

Elle a ajouté que BondMatch débuterait avec une dizaine de membres et que des négociations étaient en cours avec une vingtaine d'autres entités.

Elle a aussi expliqué que le processus était plus facile pour les banques et les brokers déjà membres des marchés cash de NYSE Euronext.

Contrairement au gré à gré, le carnet d'ordres sera ouvert à tous les membres et les prix seront fermes. Ils seront affichés en pourcentage du nominal avec une indication de spread. La publication des données, le "reporting", se fera à prix réalisés, ce qui n'est pas le cas sur le marché de gré à gré.

Les titres éligibles à la négociation devront être notés dans la catégorie investissement (Investment grade - IG - de AAA à BBB-) : obligations corporate, financières et sécurisées (covered bonds), chaque souche devant avoir un encours minimal de 500 millions d'euros.

"NYSE BondMatch permettra aux investisseurs professionnels de négocier plus de 1.800 obligations corporate, financières et foncières, via un carnet d'ordres transparent", précise NYSE Euronext dans un communiqué.

"La crise financière a révélé le besoin urgent d'un marché obligataire plus liquide, transparent, sûr et automatisé", souligne Fabrizio Capanna, responsable du Retail Credit Trading Europe (hors UK) chez BNP Paribas CIB, membre du comité stratégique de BondMatch, cité dans le communiqué.

"Nous sommes convaincus que NYSE BondMatch accroîtra la liquidité, réduira les risques et encouragera une plus forte participation en abaissant les coûts de transaction et en améliorant la transparence du marché", ajoute-t-il.

Pour Christophe Roupie, responsable mondial du trading chez Axa Investment Managers et vice-président du comité stratégique, "la réussite de NYSE BondMatch dépendra de la volonté de tous les participants d'animer le marché dès son lancement, y compris les banques et les courtiers qui bénéficieront des opportunités d'accroître les volumes d'échanges avec un risque moindre".

Deux autres projets de plates-formes de même nature ont été approuvés l'an dernier par le Comité Cassiopée : Galaxy, présenté par l'américain TradingScreen, et celui de l'italien MTS qui exploite déjà une plate-forme de négociations sur emprunts d'Etat européens.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI