Bourse > Nokia > Nokia : Les Bourses européennes finissent en nette baisse
NOKIANOKIA NOKIA - FI0009000681NOKIA - FI0009000681
5.005 € +3.37 % Temps réel Euronext Paris
4.960 €Ouverture : +0.91 %Perf Ouverture : 5.016 €+ Haut : 4.942 €+ Bas :
4.842 €Clôture veille : 2 546 920Volume : +0.04 %Capi échangé : 29 209 M€Capi. :

Nokia : Les Bourses européennes finissent en nette baisse

Les Bourses européennes finissent en nette baisseLes Bourses européennes finissent en nette baisse

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé sur une nouvelle baisse marquée lundi, la relative bonne tenue de Wall Street avec le rebond du pétrole n'ayant pas suffi à compenser un mouvement marqué d'aversion au risque avant la réunion de la Réserve fédérale et le référendum britannique sur l'Union européenne.

À Paris, le CAC 40 a fini en baisse de 1,85% (-79,70 points) à 4.227,02 points. Le Footsie britannique a abandonné 1,16% et le Dax allemand 1,8% tandis que l'indice EuroStoxx 50 reculait de 1,98% et le FTSEurofirst 300 de 1,62%. Le repli a été plus net encore pour les places "périphériques" comme Milan (-2,91%) ou Madrid (-2,52%).

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait en léger repli, le Dow Jones cédant 0,2% et le Nasdaq 0,45%, pénalisés par la baisse de Microsoft après le rachat de LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars.

L'évolution des marchés, toutes classes d'actifs confondues, reste influencée avant tout par les inquiétudes liées à la situation économique mondiale, à la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine et à l'incertitude quant à l'issue du référendum du 23 juin sur l'avenir européen du Royaume-Uni.

La livre sterling a ainsi touché son plus bas niveau depuis huit semaines face au dollar tandis que le yen, devise souvent utilisée pour financer des achats d'actifs jugés sûrs, s'appréciait face au dollar et à l'euro, contre lequel il a inscrit un plus haut de trois ans. Le billet vert abandonnait 0,3% face à un panier de devises de référence et se traitait à moins de 1,13 pour un euro.

Les marchés jugent désormais quasi-nulle la probabilité d'un relèvement des taux de la Fed à l'issue de sa réunion de mardi et mercredi. Plus largement, certains investisseurs s'interrogent sur la capacité réelle des banques centrales à faire face à l'éventualité d'un vote britannique pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Nous sommes en territoire inconnu face au vote sur le Brexit et il y a aussi la Fed cette semaine. La liste des motifs de préoccupation est donc assez longue en ce moment", résume Zeg Choudhry, directeur de LONTRAD. "Toutes les banques baissent un peu, ce sont elles qui risquent de souffrir. Pendant les deux semaines à venir, il faudrait être un peu fou pour ne pas placer son argent dans les valeurs défensives."

Dans ce contexte, l'annonce du recul le plus marqué depuis 15 ans des investissements en Chine n'a fait que peser davantage sur la tendance.

Tous les indices sectoriels européens Stoxx ont fini la journée dans le rouge mais les banques affichent la plus mauvaise performance, un recul de 2,7%. Du côté des défensives, le repli des télécoms a été limité à 1,64%, celui du compartiment de l'alimentation et des boissons à 1,48%.

A Paris, Nokia (+1,59%) enregistre la seule hausse du CAC grâce à l'annonce d'un gros contrat en Chine tandis que Lafarge (-4,14%) affiche la plus forte baisse de l'indice.

Le pétrole, après avoir souffert en début de journée des perspectives macroéconomiques sombres, se stabilise autour de 50,50 dollars le baril pour le Brent et 49 pour le brut léger américain.

(Patrick Graham; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...