Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NEXITY

NXI - FR0010112524 SRD PEA PEA-PME
52.350 € +0.96 % Temps réel Euronext Paris

Nexity : Pourquoi les actionnaires ne seront pas soumis à l'IFI

Alain Dinin, PDG de Nexity

(BFM Bourse) - Invité ce vendredi matin sur le plateau de BFM Business, le PDG du promoteur immobilier Alain Dinin a largement évoqué la réforme de l'ISF, exprimant son désaccord sur certains points.

Bonne nouvelle pour les actionnaires de Nexity. Les particuliers qui possèdent des actions du promoteur immobilier ne seront pas soumis à l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). C'est ce qu'a déclaré ce matin Alain Dinin, le PDG du groupe français, qui était l'invité de Stéphane Soumier sur BFM Business. "Nexity est une société de services à l'immobilier. Ne détenant aucun actif, nous ne sommes pas à prépondérance immobilière", a justifié le dirigeant.

Mesure la plus controversée du premier budget d'Emmanuel Macron, la transformation de l'ISF en IFI a été votée vendredi 20 octobre à l'Assemblée. L'IFI est censé concerner tous les placements immobiliers. Les sociétés civiles de placements immobiliers (SCPI), les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI) et les titres de sociétés foncières cotées en Bourse devraient donc, en toute logique, entrer dans son champ. Mais pas les actions Nexity donc, à en croire son patron.

"L'immobilier est le deuxième employeur français"

Alain Dinin est également revenu sur la politique fiscale du gouvernement, exprimant son désaccord sur certains points. "Dire que tout ce qui concourt à la production, à la location et à l'exploitation de biens immobiliers est une rente immobilière est presque une imbécillité", car le secteur d'activité contribue à "0,5% de la croissance" du pays. L'immobilier, "c'est le deuxième employeur français en direct et en indirect", a-t-il rappelé.

Selon lui, la pierre est l'un des moteurs de l'économie. "Aux États-Unis, en Chine, au Japon ou encore en Allemagne, l'immobilier est au coeur du dispositif alors qu'en France, on dit que c'est de l'argent qui dort, c'est absurde", a-t-il ajouté. Plus globalement, le patron de Nexity dénonce un niveau de taxation global trop élevé par rapport à ce qu'on observe chez nos voisins européens. Alain Dinin propose notamment de supprimer toutes les perfusions dont continue à bénéficier le secteur, avec en contrepartie un alignement de la fiscalité sur l'immobilier sur celle de l'Allemagne.

Le secteur du logement neuf en France devrait dépasser cette année les 430.000 logements construits, prédit Alain Dinin. Il s'agirait, selon lui, d'un plus haut depuis 2007, qui était le pic de ces dix dernières années.

J. M. - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur NEXITY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse

Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+275.50 % vs +7.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat