Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NEXITY

NXI - FR0010112524 SRD PEA PEA-PME
33.800 € -1.63 % Temps réel Euronext Paris

Nexity : Nexity abaisse encore sa prévision de résultat net 2008

jeudi 9 octobre 2008 à 14h09
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - La dégradation rapide du marché immobilier pousse une nouvelle fois Nexity à lancer un avertissement sur ses résultats 2008.

Le promoteur immobilier a annoncé jeudi une révision à la baisse de sa prévision de bénéfice net pour l'exercice en cours à 140 millions d'euros contre 200 millions précédemment.

"La dégradation des marchés immobiliers est supérieure à ce qui pouvait être anticipé au début de l'été. Des mesures vigoureuses d'adaptation de notre offre et de nos structures aux nouvelles évolutions de marché ont été prises", a déclaré Alain Dinin, le président-directeur général du numéro un français de la promotion immobilière, dans un communiqué.

"L'impact de l'ensemble de ces évolutions nous conduit à revoir significativement nos prévisions de résultats pour 2008."

Nexity, dont les Caisses d'épargne ont pris l'année dernière environ 40%, a précisé que ces mesures d'adaptation de son offre et de restructurations allaient entraîner une charge de opérationnelle supplémentaire de 60 millions d'euros.

Cet avertissement est le second depuis le début de l'année.

Fin juillet, avec la publication des comptes du premier semestre, le groupe de promotion avait revu à la baisse sa prévision de bénéfice net 2008, ramenée à 200 millions d'euros, contre une prévision initiale de 240 millions d'euros.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les réservations de logement neufs et de lots et terrains à bâtir ont chuté de 28% par rapport à la même période de 2007.

Malgré une chute de 28% des réservations de logements neufs sur les 9 premiers mois 2008, le groupe affirme avoir un carnet de commandes représentant dix-sept mois d'activité de promotion.

Nexity maintient son objectif de marge opérationnelle supérieure à 8% en 2008 et en 2009 et prévoit toujours une part de 9% du marché de la promotion résidentielle, désormais attendu autour de 75.000 unités en 2008, contre 90.000 en 2007.

SERRER LES BOULONS

En attendant une reprise du marché, qui devrait intervenir "au plus tôt courant 2010" après "un point bas en 2009", selon les prévisions de son PDG, Nexity serre les boulons.

Le promoteur a "gelé" 129 programmes de construction en France, un tiers de son activité, et comptait supprimer 500 emplois, a précisé Alain Dinin dans un entretien au Monde.

Outre les départs non remplacés, la fin des périodes d'essai et le non-renouvellement des contrats intérimaires et à durée déterminée, un plan social de 150 personnes se prépare.

Le groupe, qui a également fermé ses agences de promotion immobilière au Portugal et en République tchèque, n'a cependant aucun souci de financement ou de liquidité, a-t-il déclaré.

"Notre pool bancaire nous a confirmé que nous avions jusqu'en 2012 pour rembourser notre dette. Notre trésorerie nette s'élève à 200 millions. Je suis donc serein", a-t-il dit.

Malgré une chute de 74% du titre depuis de début de l'année, la sortie des Caisses d'épargne n'est pas à l'ordre du jour.

"Pour l'instant, les Caisses d'épargne ne sont pas préoccupées par la valeur de notre entreprise (...). Elles n'ont pas l'intention de nous vendre", a-t-il déclaré au Monde.

Vers 13h55, le titre reprenait 2,58% à 8,35 euros avec l'ensemble du marché, l'indice SBF 120 gagnant 2,42%.

Sur le plan national, les ventes de logements neufs devraient chuter de près de moitié en 2008, à 75.000, sans compter les rachats de l'Etat, contre 128.000 en 2007, et il devrait y avoir 90.000 mises en chantier en moins qu'en 2007, ce qui menace 180.000 salariés de chômage, estime Alain Dinin.

Le promoteur doute que la baisse coordonnée des taux de mercredi suffise à "réactiver la machine à crédit" mais salue le plan de soutien à l'immobilier récemment annoncé par l'Elysée.

Il s'interroge toutefois sur les 30.000 programmes concernés par la promesse de rachat par l'Etat et sur la décote appliquée.

"S'agissant des 30.000 logements vendus à un prix décoté, de quoi parle-t-on? Si ces habitations sont destinées au parc locatif social et qu'elles sont soumises à une TVA de 5,5%, alors nous pouvons aller jusqu'à 20% de décote. Sinon, nous serons en mesure de baisser nos prix de 8% à 10%", dit-il.

Matthieu Protard, Juliette Rouillon, édité par Jacques Poznanski

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur NEXITY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat