Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NEXITY

NXI - FR0010112524 SRD PEA PEA-PME
32.940 € -2.54 % Temps réel Euronext Paris

Nexity : Le promoteur immobilier Nexity traverse la crise sans encombre et ne craint pas le reconfinement

jeudi 29 octobre 2020 à 12h03
Nexity surprend positivement le marché

(BFM Bourse) - Nexity surprend le marché avec une publication trimestrielle particulièrement convaincante. Le premier promoteur immobilier français fait état d'un recul de seulement 2% de ses revenus sur les neuf premiers mois et s'attend à un rebond de 10% de son activité en 2021, confinement ou pas confinement.

Optimiste, le promoteur immobilier Nexity a dévoilé des objectifs ambitieux pour son exercice 2021 dans le sillage d'une publication trimestrielle qui démontre sa résilience opérationnelle dans un contexte de crise sanitaire. Sur les neuf premiers mois de l'année 2020, les revenus du groupe se sont établis à 2,73 milliards d'euros, en recul de seulement 2% par rapport à la même période de l'exercice précédent. Il table désormais sur un chiffre d'affaires d'au moins 4,2 milliards sur l'ensemble de son exercice -ce scénario, le plus pessimiste, représenterait un déclin de 6,6% par rapport à 2019- avant un rebond d'"au moins" 10% en 2021. Cette prévision prend en compte d'éventuels reconfinements, précisait le groupe dans son communiqué publié mercredi après-Bourse, deux heures avant l'allocution d'Emmanuel Macron qui a confirmé la mise en place d'un nouveau confinement, a minima pour les quatre prochaines semaines.

"On le fait en tenant en compte du fait que la crise sanitaire est toujours là, que la deuxième vague est forte et que des mesures vont s'imposer", a assuré le groupe, qui conditionne juste cet optimisme à la capacité de maintenir les chantiers. Ce qui devrait être le cas puisque le président de la République a assuré mercredi soir que "le secteur du BTP continuera à fonctionner".

>> Téléchargez le guide Loi Pinel de la rédaction de BFM Immo

Une demande toujours forte

"Aujourd'hui, il n'y a aucun problème de demande de logements en France", a déclaré Julien Carmona, directeur général délégué de Nexity, à l'occasion de la présentation des chiffres trimestriels du groupe. Entre juillet et septembre, le groupe a d'ailleurs renoué avec la croissance de ses revenus, en hausse de 5,9% sur un an à 1,02 milliard d'euros, ce qui s'explique par une reprise rapide de ses chantiers au cours de l'été après les multiples interruptions liées au strict confinement décrété au printemps.

Le groupe peut compter sur des ventes solides de logements. C'est sa principale activité même s'il est aussi actif dans les bureaux et dans des services immobiliers comme les syndics et via le réseau d'agences Century 21 qui lui appartient. S'il a vendu moins de logements neufs au troisième trimestre (-3% à 13.635 lots) qu'un an plus tôt, le montant global est à peu près le même, signe qu'il a relevé le prix moyen (+4%). Surtout, Nexity a vu sa part de marché dans le logement neuf bondir de 4,3 points à 16,4% au premier semestre par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Vers un marché du neuf en baisse de 25% en 2020

Cette performance spectaculaire tient au fait que "le marché Malone (des ventes de logements neufs incluant les ventes en bloc, NDLR) s’est établi à 57.732 réservations sur les six premiers mois 2020, en baisse de 26% par rapport à fin juin 2019", le marché étant notamment contraint par "un déficit d’offre accru par la réévaluation des politiques locales d’urbanisme consécutivement aux changements de majorités observés lors du second tour des élections municipales" précise Nexity.

Pour l’ensemble de l'année 2020, Nexity anticipe un marché français du logement neuf en nette contraction (environ 125.000 unités hors maisons individuelles, soit une baisse de l’ordre de 25% par rapport à 2019), avec un fort recul du segment des ventes au détail, alors que les ventes en bloc devraient progresser, soutenues par l’appétit des investisseurs institutionnels pour le résidentiel. "Il se trouve que ces nouveaux clients (...) se tournent vers les plus gros promoteurs", a conclu Julien Carmona, soulignant que ce type d'acteurs "achètent, confinement ou pas confinement". Nexity s'attend par ailleurs à dégager une marge opérationnelle courante de l’ordre de 5% en 2020 (point bas), avant un rebond à "au moins 7%" en 2021

En réaction à cette publication optimiste, le titre Nexity flambe au sein d'un SBF 120 proche de l'équilibre (+0,3% à 11h50) après trois séances consécutives de vifs replis. L'action du promoteur prend 7,3% à 24,32 euros et efface la majeure partie de ses pertes accumulées depuis le début de la semaine. Elle abandonne toutefois toujours près de la moitié de sa valeur depuis le 1er janvier (-45,7%).

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur NEXITY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat