Bourse > Nexity > Nexity : Le promoteur immobilier dopé par la prochaine "réforme" de l'épargne
NEXITYNEXITY NXI - FR0010112524NXI - FR0010112524
49.220 € +9.73 % Temps réel Euronext Paris
46.000 €Ouverture : +7.00 %Perf Ouverture : 49.965 €+ Haut : 45.835 €+ Bas :
44.855 €Clôture veille : 320 147Volume : +0.58 %Capi échangé : 2 722 M€Capi. :

Nexity : Le promoteur immobilier dopé par la prochaine "réforme" de l'épargne

NEXITYNEXITY

(Tradingsat.com) - Financer la construction de nouveaux logements en ponctionnant une partie des encours de l'assurance-vie pour répondre à la pénurie d'offre et détendre les prix. "L'idée, évoquée vendredi dernier par François Hollande lors d'un déplacement dans le Val-d'Oise, a été précisée hier par le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, à l'occasion des rencontres parlementaires sur l'épargne et la fiscalité", rapportent aujourd'hui Les Echos.

L'assurance-vie au secours de l'immobilier, c'est en quelque sorte ce qui est en train de se jouer à l'Elysée et le projet, qui franchit aujourd'hui une nouvelle étape, semble déjà plaire au marché. Jeudi matin, à la Bourse de Paris, le titre du promoteur Nexity flambait de 13% à 25,6 euros, en tête des hausses du SRD, dans des volumes d'échange inhabituellement élevés.

"La politique en matière de logement du Gouvernement vise à porter le nombre des mises en chantier de logements (promoteurs privés, maison individuelle, logement social) à 500 000 unités par an. L’effort à fournir pour atteindre cet objectif est d’autant plus important que le nombre de mises en chantier de logements neufs ne devrait guère dépasser 310 000 logements cette année (..)", avait déclaré, fin 2012, le PDG de Nexity Alain Dinin.

"Augmenter les mises en chantier passera donc par la venue de nouveaux acheteurs sur le marché. A ce titre, l’annonce de la volonté de faire revenir les investisseurs institutionnels (hors opérateurs du logement social) sur un marché qu’ils ont délaissé depuis de nombreuses années, est porteuse d’espoir. Mais là encore, des décisions pragmatiques et structurantes s’imposent pour créer un véritable effet d’entraînement", avait précisé le dirigeant du groupe à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires à neuf mois. Rappelons que Nexity publiera ses résultats annuels le 19 février prochain.

"Le gouvernement pourrait privilégier des dispositions incitant […] à ce qu'une partie de cette épargne puisse s'investir dans le secteur immobilier. […] Une partie qui serait minoritaire. Le total de la collecte (de l'assurance-vie) c'est 1.300 ou 1.400 milliards d'euros […]. On parle là de quelques dizaines de milliards d'euros, et non pas au-delà. Ce serait donc une utilisation marginale, mais nécessaire pour un secteur qui aujourd'hui souffre énormément, et qui aurait pour conséquence seconde, de peut-être moins solliciter le pouvoir d'achat des Français", a soutenu le ministre du Budget en évoquant la « prochaine réforme » de l'épargne.

L'idée de ponctionner une partie de l'épargne financière, notamment l'assurance-vie, pour financer la construction de logements est évoquée depuis plusieurs mois par les professionnels de l'immobilier. "Cet automne, le promoteur Nexity avait notamment proposé un schéma de ce type, mais supposant un abondement par l'Etat pour garantir des rendements suffisants aux institutionnels", rappellent Les Echos.

Pour inciter les assureurs-vie à investir dans l’immobilier sans nuire à leur rentabilité, l’Etat propose de "maintenir certains avantages fiscaux si les assureurs proposent une diversité d'investissements".

Pour l'instant, aucun schéma n'est arrêté. Le gouvernement attend les conclusions du rapport des députés socialistes Karine Berger et Dominique Lefebvre, qui planchent sur l'épargne financière et le financement de l'économie, et rendront leur copie à la fin du mois.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...