Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NATIXIS

KN - FR0000120685 SRD PEA PEA-PME
2.624 € -2.53 % Temps réel Euronext Paris

Natixis : Perte de près d'un milliard d'euros pour natixis au 1er semestre

jeudi 28 août 2008 à 10h59
BFM Bourse

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Natixis annonce une perte nette part du groupe de 948 millions d'euros pour le premier semestre 2008 en raison de dépréciations d'un montant deux fois supérieur liées à la crise des marchés du crédit.

Vers 10h30, le titre Natixis cédait quelque 8% à 5,23 euros, affecté par ces résultats jugés décevants et par la perspective d'une augmentation de capital qui pourrait se réaliser avec une forte décote. Il perd 60% depuis le début de l'année.

Dans un communiqué, la banque indique que sur les six premiers mois de l'année, l'impact de la crise s'est élevé à 1.948 millions d'euros dont 1.915 millions d'euros pour la banque de financement et d'investissement et 33 millions d'euros pour la gestion d'actifs.

Pour le seul deuxième trimestre, et comme la banque l'avait annoncé le 16 juillet dernier, les dépréciations s'élèvent à 1.509 millions d'euros.

"Natixis a subi de plein fouet la dégradation des marchés financiers, et principalement du marché des rehausseurs de crédit", a expliqué Dominique Ferrero, le directeur général de la banque, lors d'une conférence téléphonique.

Sur la radio BFM, il a estimé que la crise financière était "la plus profonde, la plus violente, la plus durable de toutes les crises financières depuis la guerre".

"Ces résultats sont en dessous de nos attentes", souligne dans une note Pierre Chédeville, analyste chez CM-CIC Securities, qui reste néanmoins à l'achat, ayant anticipé une forte décote sur l'augmentation de capital.

"Les résultats sont pires qu'attendu, la perte est bien plus forte que prévu et atteint près d'un milliard d'euros. Et l'augmentation de capital risque de se faire à prix cassé. Ça fait beaucoup de mauvaises nouvelles", souligne une intervenante sur le marché.

Sur le semestre, le produit net bancaire ressort à 1.552 millions d'euros, en baisse de 63% par rapport au premier semestre 2007, et son résultat brut d'exploitation à -944 millions d'euros.

RECENTRAGE SUR DES ACTIVITÉS MOINS RISQUÉES

Dans la banque de financement et d'investissement, Natixis affiche une perte nette courante de 1.443 millions d'euros et un produit net bancaire de -421 millions d'euros.

La banque indique également que la contribution des sociétés mises en équivalence, constituée essentiellement par la consolidation de 20% des résultats des réseaux des Banques populaires et des Caisse d'épargne, a baissé de 25% à 300 millions d'euros.

La contribution des deux réseaux au résultat net de Natixis a reculé sur les six premiers mois de l'année de 30% à 246 millions d'euros.

Natixis a par ailleurs confirmé jeudi le recentrage des activités de la banque sur des métiers offrant un profil de risque plus réduit et sur des activités plus récurrentes.

"Le recentrage de la banque de financement et d'investissement va se traduire par une interruption des activités de compte propre à forte volatilité", a expliqué Dominique Ferrero.

La part des fonds propres alloués à la banque de financement et d'investissement va être ramenée à 46% en 2010 contre 52% en 2007.

En revanche, la banque n'a pas souhaité s'exprimer sur d'éventuelles cessions d'actifs.

"Une revue stratégique de nos activités est en cours. Je ne souhaite pas faire de commentaires à ce stade", a simplement commenté le directeur général de Natixis.

La banque n'a pas non plus donné de détails sur son projet d'augmentation de capital de 3,7 milliards d'euros annoncé le mois dernier, qui pourrait se faire, selon un sondage Reuters avec une décote comprise entre 30 et 40%.

Dominique Ferrero a indiqué que la banque attendra l'issue de l'assemblée générale extraordinaire et le visa de l'Autorité des marchés financiers pour préciser les modalités de cet appel au marché.

La banque réunit vendredi ses actionnaires pour approuver ce projet d'augmentation de capital.

Natixis est à ce jour en valeur relative la banque française la plus touchée par la crise des marchés du crédit en raison du poids important de ses activités de banque de financement et d'investissement.

Avec la contribution de Raoul Sachs et Jean-Michel Bélot, édité par Jacques Poznanski

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur NATIXIS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.20 % vs +11.81 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat