Bourse > Natixis > Natixis : Natixis voudrait supprimer plusieurs centaines d'emplois
NATIXISNATIXIS KN - FR0000120685 KN - FR0000120685   SRD PEA PEA-PME
6.837 € +3.23 % Temps réel Euronext Paris
6.667 €Ouverture : +2.55 %Perf Ouverture : 6.843 €+ Haut : 6.666 €+ Bas :
6.623 €Clôture veille : 6 400 370Volume : +0.20 %Capi échangé : 21 450 M€Capi. :

Natixis : Natixis voudrait supprimer plusieurs centaines d'emplois

tradingsat

PARIS (Reuters) - Natixis veut supprimer plusieurs centaines d'emplois afin d'économiser entre 250 et 500 millions d'euros d'économies, écrit La Tribune jeudi.

"Les contours et les modalités de cette restructuration restent à définir. Mais quelle qu'en soit la forme, la banque de gros de l'Écureuil et des Banques Populaires devra se défaire avant fin juin de 'plusieurs centaines d'équivalent temps plein', soit entre 400 et 500 personnes parmi les quelque 6.400 salariés que compte la maison mère, selon une source syndicale", écrit le quotidien économique.

"Au terme du processus, le groupe bancaire espère dégager entre 250 millions et 500 millions d'euros d'économies", ajoute La Tribune.

Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Natixis, jeudi matin, pour commenter ces informations.

"La direction de Natixis devrait détailler ses objectifs le 27 mars, lors du comité central d'entreprise dédié à la présentation du 'Projet performances', destiné à réduire l'ensemble des coûts du groupe", indique encore La Tribune.

Le 6 mars, Natixis annoncé pour 2007, sa première année d'existence, un bénéfice net divisé par près de deux et bien éloigné de ses ambitions initiales en raison de la crise des marchés du crédit.

La banque a accusé sur le seul quatrième trimestre une perte de 900 millions d'euros sous l'impact de dépréciations et a annoncé un nouveau plan d'économies visant à diminuer de 5% à 10% sa base de coûts à l'horizon 2009.

Les comptes 2007 ont été mis à mal par la crise des marchés du crédit qui a touché d'autant plus Natixis que la banque de financement et d'investissement (BFI) pèse d'un poids bien plus élevé dans ses activités (47% des revenus du groupe en 2006) que dans celles de ses concurrents français.

Benjamin Mallet

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...