Bourse > Nasdaq Composite > Nasdaq Composite : Le nasdaq demeure l'indice le plus performant
Nasdaq CompositeNasdaq Composite COMP - XC0009694271COMP - XC0009694271
6 025.23 0.00 %
6 028.12Ouverture : 6 040.89+ Haut : 6 021.72+ Bas :
-0.05 %Perf Ouverture : 6 040.89Clôture veille : 0Volume :

Nasdaq Composite : Le nasdaq demeure l'indice le plus performant

(Tradingsat.com) - Les actions américaines ont –elles engagé à la fin du mois de novembre dernier un cycle tendanciel haussier de fond ?

Il est désormais logique de se poser cette question au regard de la force de la dynamique haussière développée par les indices actions américains, notamment le compartiment technologique représenté par l'indice Nasdaq Composite.

Nous avons relevé hier que les indices US reviennent à proximité de leur sommet de 2007, ce qui signifie que les marchés financiers américains ont presque effacé l'intégralité de l'impact de la crise des subprimes et de la crise de la dette souveraine sur les marchés financiers.

Cette tendance haussière se renforce chaque semaine et l'horizon de temps hebdomadaire (celui qui permet de juger l'état de santé de la dynamique de fond) tend à dévoiler un schéma presque classique des marchés haussiers.

Alors sommes nous entrés dans un marché haussier de fond ?

La réponse est naturellement négative et ce n'est pas encore le message que donne l'analyse technique de long terme. Néanmoins, nous ne prenons plus aucun risque à affirmer que les actions développent une tendance haussière de moyen terme car la progression des cours s'est déroulée sur quatre mois et des creux et sommets ascendants sont inscrits.

Les facteurs qui expliquent ce retour en grâce des actifs risqués sur les marchés financiers sont au nombre de trois :

Gestion de la crise de la dette souveraine en Zone Euro : Malgré la dégradation régulière des notes de crédit des Etats membres de la Zone Euro, les européens avancent progressivement vers une solution à long terme de désendettement. A plus court terme, c'est la situation de la Grèce qui s'éclaircit avec un accord imminent de restructuration de la dette grecque avec les créanciers privés.

Le dynamisme des macroéconomies américaine et chinoise : parmi les indicateurs de conjoncture économiques dévoilés lors des dernières semaines, les Etats-Unis et la Chine (les deux premières économies mondiales) ont surpris par le dynamisme de leur croissance économique. Le marché du travail américain s'améliore chaque semaine et les inscriptions hebdomadaires au chômage se sont encore révélées inférieures aux attentes hier.

Les investisseurs se concentrent essentiellement sur les indicateurs avancés, les baromètres qui permettent d'anticiper l'évolution de l'état de santé de la conjoncture économique. Pour l'économie des Etats-Unis, le plus important d'entre eux est l'indice de confiance du secteur manufacturier de la Réserve Fédérale de Philadelphie, le « Philly Fed ».

Le « Philly Fed » a été dévoilé hier et il est à nouveau ressorti au-dessus du niveau de 0, la frontière entre des anticipations optimistes et anticipations pessimistes.

Le consensus des économistes pense qu'après avoir enregistré un taux de croissance de son Produit Intérieur Brut (PIB) de 3% pour l'année 2011, les Etats-Unis devraient connaître une croissance économique d'au moins 2% en 2012.

Le troisième facteur positif est d'ordre microéconomique et a pris beaucoup d'importance cette semaine. Il s'agit des résultats des entreprises américaines et notamment du secteur bancaire américain. L'incertitude était forte sur la capacité des banques américaines à résister à la crise de la dette souveraine. Les bons résultats dévoilés par Bank of America, Morgan Stanley, Wells Fargo et les principales banques US montrent cette capacité de résistance encore intacte.

C'est donc l'ensemble de ces facteurs qui entretient la tendance haussière des actions américaines et internationales à moyen terme, en dépit de la crise en Europe et du ralentissement de la croissance économique dans certaines grandes économies émergées comme le Brésil.

L'analyse graphique journalière de l'indice Nasdaq Composite confirme le franchissement de la résistance à 2753 points. La tendance demeure parfaitement haussière mais les cours sont assez éloignés des principales moyennes mobiles journalières, ce qui pourrait générer une phase de prise de profit. Si cette dernière intervient, elle devrait être de faible amplitude.

Nous visons toujours la résistance à 2822 points.

Le conseil Nasdaq Composite
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données quotidiennes

Nasdaq Composite : Le nasdaq demeure l'indice le plus performant (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...