Bourse > Nasdaq Composite > Nasdaq Composite : La consolidation se poursuit sur le nasdaq
Nasdaq CompositeNasdaq Composite COMP - XC0009694271COMP - XC0009694271
6 387.75 -0.04 %
6 383.05Ouverture : 6 388.78+ Haut : 6 365.12+ Bas :
+0.07 %Perf Ouverture : 6 398.26Clôture veille : 0Volume :

Nasdaq Composite : La consolidation se poursuit sur le nasdaq

(Tradingsat.com) - Une donnée technique était déjà parfaitement acquise par les intervenants de marché, la phase de surperformance que connaît Wall Street était très présente dans les phases d'impulsion haussière et elle est aussi très marquée dans les périodes de consolidation.

C'est en effet l'enseignement technique de la semaine avec un marché boursier européen qui effectue un « pull back » sur les seuils graphiques débordés la semaine passée, alors que les principaux indices américains se contentent d'une consolidation à plat.

Cette phase de transition latérale prend un caractère légèrement haussier sur l'indice Nasdaq Composite. Ce dernier a même à nouveau testé hier ses sommets annuels à 3090 points, une résistance graphique qui remonte à l'année 2000.

Les marchés actions de la Zone Euro et des Etats-Unis sont donc relativement désynchronisés, avec un consensus acheteur nettement plus ferme à Wall Street. C'est pour cette raison que nous n'adoptons pas d'opinion négative sur l'indice Nasdaq Composite, les consolidations prenant la forme de marché plat.

Pourtant, nous relevons un certain nombre de facteurs macroéconomiques qui pourraient remettre en cause ce bon comportement du marché boursier américain, mais pour le moment nous n'observons aucun impact négatif.

- La hausse du cours du baril de pétrole ne semble pas encore fragiliser le redressement de la consommation des ménages américains, la base de la croissance économique des Etats-Unis.

- Les marchés US semblent aussi se montrer étanche au repli de l'activité manufacturière en Chine.

- Ce matin, ce sont des indicateurs avancés de la Zone Euro qui ont provoqué l'accélération de la consolidation des actions en Europe.

Nous savons que la politique monétaire expansionniste de la Réserve Fédérale des Etats-Unis (FED) est la source principale de la tendance haussière des actions américaines. La FED met sous haute surveillance depuis le début de l'année les chiffres de l'immobilier américain, qui si ils se dégradaient, seraient la condition première de l'engagement d'une troisième phase d'assouplissement quantitatif (QE3).

Nous avons justement pris connaissance hier d'une baisse des ventes dans l'immobilier ancien aux Etats-Unis. Il s'agit d'une baisse surprise car le consensus des économistes attendaient une progression de plus de 1%. Cela montre bien que malgré l'amélioration de la confiance des ménages, l'immobilier peine à retrouver son attrait.

Mais si cela amenait la FED a lancé un QE 3, l'effet pourrait bien être positif sur les marchés actions.

Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été dévoilées à 13h30 (heures de Paris). Elles ressortent à 348.000 unités contre 353.000 attendus.

En milieu de séance à Wall Street, Ben Bernanke, le président de la FED, prendra la parole pour s'exprimer sur les perspectives de la politique monétaire américaine.

Au regard de l'ensemble de ces éléments, notre opinion demeure neutre à court terme.

Le conseil Nasdaq Composite
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données quotidiennes

Nasdaq Composite : La consolidation se poursuit sur le nasdaq (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI