Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
7 070.33 -0.39 %

Nasdaq composite : La chute des Gafa fait vivre au Nasdaq sa pire séance depuis deux ans

jeudi 11 octobre 2018 à 09h19
Le Nasdaq Composite a subi sa plus forte baisse en deux ans

(BFM Bourse) - La chute des valeurs technologiques a emmené Wall Street par le fond mercredi soir. Tandis que le Nasdaq a perdu 4,08%, les indices généralistes ont abandonné plus de 3%.

Le marché américain a fini une séance éprouvante en très forte baisse mercredi, précipité dans sa chute par un plongeon des valeurs du secteur technologique.

L'indice des valeurs technologiques, le Nasdaq Composite, a chuté de 4,08%, à 7.422,05 points, sa pire séance depuis deux ans. Parallèlement, l'indice historique Dow Jones a cédé 3,15%, à 25.598,74 points et le S&P 500, la référence des gérants de fonds généralistes, a abandonné 3,29% à 2.785,68 points. Soit leur séance la plus difficile depuis février.

"Les valeurs de la technologie souffrent car les gérants de portefeuille se détournent de ce secteur de croissance pour aller vers des entreprises qui présentent davantage de sécurité", voire vers d'autres produits financiers, a expliqué Tom Cahill de Ventura Wealth Management.

Hausse des taux de la Fed

Parmi les plus grands noms de la tech US, Spotify a cédé 7,5%, Twitter 8,5%, Amazon 6,2%, Facebook 4,1% et Alphabet (la maison mère de Google) 6,2%.

Cette fuite des investisseurs s'inscrit dans un contexte de fin de la politique très accommodante de la Banque centrale américaine, engagée dans un processus de relèvement des taux d'intérêt. "Les acteurs du marché s'attendent à une hausse des taux cette année et à plusieurs l'an prochain. Mais chaque nouveau commentaire de la Fed, à l'instar de ceux de Jerome Powell la semaine dernière, nous fait penser que l'institution va être encore plus agressive", a affirmé le stratège de Ventura.

Les investisseurs ont été troublés par des commentaires mercredi dernier du président de la Fed, estimant que la Banque centrale était "encore très loin" du taux "neutre" auquel elle aspire, celui qui favorise la croissance sans nourrir de hausse des prix. Une façon de suggérer qu'il faut anticiper plusieurs remontées de taux dans les mois à venir. Depuis, les taux d'emprunt américains, qui évoluent de concert avec les taux de la Banque centrale, ont bondi.

Aux yeux de Donald Trump, la Réserve fédérale américaine fait une erreur. Les taux apparaissent "tellement tendus" au président américain qu'il lui semble que "La Fed est devenue folle".

Concurrence des obligations

Jeudi matin, le rendement du bon du Trésor américain à dix ans se détendait toutefois quelque peu à 3,164%, contre 3,195% mercredi et 3,206% mardi soir.

Cette hausse des taux rend également le marché obligataire plus rémunérateur, concurrençant davantage l'investissement en actions.

"Les marchés actions ont profité (pendant des années) d'un afflux de capitaux car les taux ont été dérisoires. Alors que ces taux remontent, les capitaux vont au bout du compte moins se diriger vers les actifs boursiers risqués et davantage vers les bons du Trésor à court terme", a jugé Jack Ablin de Cresset Wealth Advisors.

(Avec AFP)

G. B. - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat