Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

MND

ALMND - FR0011584549 SRD PEA PEA-PME
0.101 € -6.13 % Temps réel Euronext Paris

Mnd : Le soutien de l'Etat à MND, vitrine du savoir-faire français, dope le cours de Bourse

jeudi 6 août 2020 à 09h35
MND s'offre un bol d'air en Bourse

(BFM Bourse) - Le spécialiste tricolore de la mobilité en montagne obtient 38 millions d'euros de nouveaux financements auprès de l'État, de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de son principal financier. Le renforcement du bilan doit "accompagner le retour à pleine capacité" des sites de production" et permettre au groupe, au bord du gouffre l'été dernier, de "mener à bien son plan de croissance". Le marché a visiblement envie d'y croire puisque le "penny stock" s'envole jeudi matin.

Brièvement suspendue depuis 16h50 mercredi, la cotation du titre MND a repris jeudi peu après l'ouverture (vers 9h04) sur une envolée de près de 30% en réaction à l'annonce de l'équipementier des stations de sports d'hiver de l'obtention de 38 millions de nouveaux prêts de la part de son principal partenaire mais aussi de l'État, associé de manière inédite à la région.

MND, qui fabrique des canons à neige, des téléphériques, des tyroliennes et des équipements de sécurisation des pistes, va ainsi recevoir 18 millions d'euros de l'État et 20 millions du fonds Cheyne Capital, qui était venu l'an dernier à sa rescousse alors qu'il ployait sous le poids d'un lourd endettement.

La réaction du marché ne s'est pas donc pas fait attendre, même si le titre a rétrocédé une partie de ses gains enregistrés à l'ouverture, affichant une hausse de 13,5% à 21,3 centimes d'euros vers 10h, ce qui porte sa progression à 52% sur la semaine.

Dans le détail, le prêt de l'État, accordé via le Fonds de développement économique et social (FDES) est "contre-garanti" par la région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 50%. Un tel "schéma" est "inédit", a relevé le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, cité dans le communiqué de MND. Un soutien de poids pour le groupe savoyard, d'autant que le ministre semble convaincu de la pertinence de son modèle économique. "L'État français a choisi de soutenir le groupe industriel MND, qui doit aujourd'hui faire face à la crise mondiale liée au coronavirus, alors que de premiers résultats tangibles de sa réorganisation globale initiée l'an passé étaient constatés et que son modèle d'offre globale d'équipements produits en France fait figure de vitrine dans son secteur" a ainsi déclaré Bruno Le Maire.

Ce dernier ajoute que "par ce choix, l'État français montre son attachement aux entreprises produisant en France et qui exportent avec succès le savoir-faire français en matière d'aménagement touristique et de mobilité urbaine".

Même son de cloche du côté du président de la région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. "Nous avons choisi de nous investir fortement pour ceux qui, comme le groupe MND, font non seulement rayonner le savoir-faire français à l'international, mais ont choisi de développer l'emploi ici en relocalisant leur appareil de production", a ainsi commenté le responsable politique.

MND précise que son partenaire financier Cheyne Capital aura au total avancé 55 millions d'euros, puisqu'il lui avait déjà prêté 35 millions il y a un an. La totalité de cette dette est exigible en mai 2024, est-il précisé. Le PDG du groupe Xavier Gallot-Lavallée se félicite de ce triple soutien qui "constitue un signal fort pour notre groupe, acteur majeur de l'aménagement des sites de montagne et du transport par câble en milieu touristique et urbain, et plus largement pour le tissu industriel français".

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur MND en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat