Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

MBWS

MBWS - FR0000060873 SRD PEA PEA-PME
1.300 € +2.04 % Temps réel Euronext Paris

Mbws : Le groupe de spiritueux Marie Brizard parvient enfin à réduire ses pertes

jeudi 1 octobre 2020 à 14h33
MBWS rebondit

(BFM Bourse) - Si le groupe reste prudent et ne donne pas de perspectives annuelles chiffrées, le net redressement de son résultat net -quoique toujours légèrement dans le rouge- sur les six premiers mois de l'année permet au titre de se relancer.

Propriétaire des marques William Peel (whisky), Sobieski et Krupnik (vodka), du cognac Gautier et, bien sûr, de la marque française de liqueurs et sirops Marie Brizard, le groupe de spiritueux, qui était dans le rouge depuis plus de trois ans, a annoncé mercredi avoir réduit sa perte au premier semestre, préférant rester prudent pour la fin de l'année. Celle-ci s'est en effet établie à 1,4 million d'euros sur les six premiers mois de 2020, contre une perte de 24,3 millions l'année dernière à la même époque.

Le groupe vise un "retour à une profitabilité pérenne"

"Dans un contexte sanitaire ayant fortement affecté nos ventes de marques, les performances du premier semestre témoignent de la pertinence des choix stratégiques opérés et de la résistance du groupe, notamment grâce à l’opportunité conjoncturelle de l’activité vrac pendant la pandémie", se félicite le directeur de général de Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS), cité dans le communiqué.

"Nous avons poursuivi avec détermination l’exécution de notre plan stratégique visant un retour pérenne à la profitabilité" poursuit le dirigeant, qui ne se risque en revanche pas à fournir des prévisions annuelles. "Les incertitudes sanitaires persistent sur cette deuxième partie de l’année et nous obligent à rester encore prudents sur les perspectives, la saisonnalité de notre activité étant très forte sur le second semestre, avec un quatrième trimestre déterminant sur l’exercice" explique-t-il.

Des revenus stables

Sur la première moitié de son exercice, l'activité de MBWS est restée sensiblement en ligne avec celle de l'année précédente, le groupe ayant engrangé 135,3 millions d'euros de revenus, en hausse de +0,4% à périmètre et changes constants par rapport à un chiffre d’affaires comparable de 134,7 millions d'euros en 2019, "après application de la norme IFRS 5 liée à la cession de Sobieski Trade intervenue fin octobre 2019" précise le groupe. Grâce à "l’amélioration de la marge brute (à 41,5%, contre 38,7% un an plus tôt, NDLR) et la baisse de près de 23% des charges externes, liée à la diminution volontaire des dépenses de marketing", l'excédent brut d'exploitation du groupe sort du rouge pour s'établir à 7 millions d'euros, contre -7,4 millions au premier semestre 2019.

Marie Brizard voit dans cette embellie "la concrétisation des effets de sa politique commerciale centrée sur des volumes rentables en France et des nouveaux partenariats de distribution aux États-Unis et en Espagne".

Une envolée qui ne compense pas les dernières années

Oddo BHF reste prudent sur le dossier en raison d'un manque de visibilité sur l'évolution de l'activité "dans un contexte incertain et évolutif". "La vente des activités polonaises n'est pas encore actée (MBWS a annoncé le 16 juillet dernier la signature d'un accord, sous conditions suspensives, avec le groupe polonais United Beverages, portant sur l'acquisition de la totalité des actions de MBWS Polska et d'une partie des actions de Polmos Lancut en Pologne, NDLR) et la situation financière du groupe reste délicate et bloquée" juge le broker, qui confirme son avis "neutre" sur le titre mais relève sa cible de 1 à 1,15 euro. Ce relèvement "traduit une valorisation actualisée par les multiples VE/Ebitda ("VE" correspondant à la "valeur d'entreprise", soit la valorisation boursière plus la dette nette, NDLR) 2022 de Diageo et Pernod Ricard (les deux leaders mondiaux du secteur, NDLR) auxquels une décote de 20% est appliquée" détaille Fatma Agnès Hamdani, analyste en charge du dossier chez le broker.

Jugé rassurant par le marché, ce point d'activité propulse le titre MBWS au sommet du palmarès de la place parisienne avec une envolée de 36% à 1,442 euro peu avant 13h, qui lui permet de combler le creux subi en mars (qui a vu l'action chuter à 65 centimes d'euro le 16 mars) et de revenir à son niveau d'avant confinement. Le groupe de spiritueux limite ainsi son repli à 10% depuis le 1er janvier. Sur fond de difficultés financières persistantes, le groupe ayant (encore) dû être renfloué par son principal actionnaire, la Cofepp, en décembre dernier, le titre MBWS abandonne toutefois encore 92% sur 5 ans. Pire, depuis son plus haut historique atteint en janvier 2006 à 164,3 euros, le titre a cédé 99,2% (!) de sa valeur. Le rebond observé sur le titre MBWS ce jour est donc à mettre en perspective avec son historique boursier catastrophique.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur MBWS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.30 % vs -7.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat