Bourse > Lvmh > Lvmh : Un fonds soutenu par LVMH rachète une start-up sud-coréenne
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
230.400 € +0.24 % Temps réel Euronext Paris
229.500 €Ouverture : +0.39 %Perf Ouverture : 231.700 €+ Haut : 228.550 €+ Bas :
229.850 €Clôture veille : 418 774Volume : +0.08 %Capi échangé : 116 808 M€Capi. :

Lvmh : Un fonds soutenu par LVMH rachète une start-up sud-coréenne

Un fonds soutenu par LVMH rachète une start-up sud-coréenneUn fonds soutenu par LVMH rachète une start-up sud-coréenne

SEOUL (Reuters) - Un fonds soutenu par LVMH a investi dans Gentle Monster, une start-up sud-coréenne qui fabrique des lunettes de soleil, pariant sur l'engouement pour la pop culture coréenne afin d'alimenter ses ventes de produits de luxe dans la région.

Ravi Thakran, qui dirige L Catterton Asie, a précisé que sa société de capital investissement était désormais le deuxième actionnaire d'IICOMBINED, propriétaire et gérant de Gentle Monster, derrière ses deux fondateurs.

Il n'a pas dévoilé le montant de l'opération mais la presse a évoqué un prix de l'ordre de 60 milliards de wons (44,1 millions d'euros).

Il s'agit du troisième investissement de ce fonds en Corée du Sud, après l'acquisition de participations minoritaires dans Clio Cosmetics et YG Entertainment.

L Catterton a mené à bien son opération dans un contexte de tensions politiques entre la Corée du Sud et la Chine, qui ont freiné les ventes de produits sud-coréens dans les cosmétiques et obligé certains chanteurs coréens à annuler des concerts en Chine, et donc affecté les profits de Clio et YG Entertainment.

Ces tensions ont touché les produits bas et milieu de gamme mais n'ont pas eu d'impact sur Gentle Monster, a dit Thakran.

Fondé en 2011, Gentle Monster a vu sa cote augmenter en Corée du Sud et en Chine - des marchés traditionnellement dominés par les marques occidentales - après que l'actrice sud-coréenne Jeon Ji-hyun a porté une de ses paires de lunettes dans le film coréen à grand succès, "My Love from the Star".

Les actionnaires devraient discuter d'une éventuellement introduction en Bourse de la jeune société, même s'ils ne sont "pas pressés", la priorité du moment étant d'assurer la croissance de la société, a précisé Ravi Thakran.

Il a ajouté que la Corée du Sud offrait des opportunités intéressantes dans des secteurs comme le ginseng, le voyage, la mode, la musique, le divertissement et la haute technologie.

(Hyunjoo Jin, Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...