Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LVMH

MC - FR0000121014 SRD PEA PEA-PME
578.500 € -1.97 % Temps réel Euronext Paris

Lvmh : Sephora en bonne voie vers son objectif de marge

jeudi 4 février 2010 à 19h06
BFM Bourse

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Sephora, la chaîne de distribution de parfums et de cosmétiques du groupe LVMH, estime être en bonne voie pour atteindre son objectif à moyen terme de marge opérationnelle et compte ouvrir cette année autant de magasins qu'en 2009.

Il y a quelques années, Bernard Arnault, P-DG du numéro un mondial du luxe, avait indiqué tabler à moyen terme sur une marge opérationnelle de 12% pour la chaîne de distribution sélective.

"Nous sommes en bonne voie pour atteindre cet objectif", a déclaré Jacques Lévy, P-DG de Sephora, lors d'une interview accordée à Reuters, sans donner de précision de calendrier.

Sephora, a-t-il ajouté, a maintenu en 2009 sa marge opérationnelle au même niveau qu'en 2008 malgré l'ouverture de 88 magasins dans le monde, et la société poursuivra en 2010 la politique de contrôle des coûts mise en place en 2009.

LVMH ne publie pas le détail des comptes de Sephora mais les analystes estiment que la marge opérationnelle de la chaîne avoisine aujourd'hui 10-11%.

"Nous avons pris nos dispositions pour nous prémunir contre la crise, en faisant moins d'investissements et en étant plus prudents sur les frais (...) En 2010, nous poursuivrons la même stratégie et nous ciblerons particulièrement nos marchés clés", a expliqué le P-DG de Sephora.

Dans un marché des cosmétiques et parfums déprimé, Sephora a vu ses ventes progresser l'an dernier en données publiées, a-t-il dit, évoquant de "bonnes ventes de Noël".

Il n'a pas voulu faire de prévision pour 2010, indiquant simplement vouloir "être prudent" et faisant état de bonnes ventes en janvier.

Le chiffre d'affaires annuel de Sephora est estimé par les analystes à environ 2,5 milliards d'euros. Pour 2010, ils anticipent une croissance, hors effets de changes, comprise entre 4% et 5%.

OUVERTURES CIBLÉES

Jacques Lévy a précisé que Sephora entendait ouvrir 80 à 90 magasins en 2010, un chiffre proche de celui de 2009, mais nettement inférieur aux 150 ouvertures annuelles des années fastes.

"Les ouvertures seront très ciblées sur les marchés où nous souhaitons garder le leadership, en Europe et aux Etats-Unis, avec un important programme en Chine", a-t-il expliqué.

Si le marché a été déprimé en Europe et aux Etats-Unis l'an dernier (avec des baisses de 2% à 3% en France et 4% à 5% aux Etats-Unis, selon les estimations de l'institut NPD), il a grimpé d'environ 10% en Chine, où Sephora entend ouvrir entre 20 et 30 magasins cette année après 25 ouvertures en 2009.

La chaîne, implantée dans le pays depuis 2005, devrait ainsi y compter plus d'une centaine de magasins d'ici la fin 2010.

Elle a également investi dans l'e-commerce pour élaborer des sites "ultra-qualitatifs qui préservent l'univers des magasins", a expliqué Jacques Lévy. Aujourd'hui, s'est-il félicité, le site internet de Sephora aux Etats-Unis est son premier "magasin" au monde en termes de chiffre d'affaires.

A la question de savoir si LVMH allait exercer son option d'achat - exerçable jusqu'à la fin 2010 - sur les 55% de la chaîne russe de parfumerie Ile de Beauté qu'il ne détient pas, Jacques Lévy a répondu qu'aucune décision n'avait été prise pour l'instant.

Il a également estimé que le marché russe commençait à "aller mieux après une année 2009 difficile".

DIFFÉRENCIATION

Rachetée par LVMH en 1997 à son fondateur Dominique Mandonnaud, la chaîne est rentable depuis 2003 et a connu une très forte expansion de son réseau, qui compte aujourd'hui plus de 1.000 magasins dans le monde.

Arrivé à la tête de Sephora Europe en 2003 avant d'en devenir le P-DG en 2005, Jacques Lévy, homme de la distribution, passé chez Darty, Disney ou Staples, est à l'origine des recettes qui ont fait le succès de la chaîne: une offre renouvelée et étendue des produits maison, labellisés "Sephora" et dont la marge est élevée, ainsi qu'une offre de labels de niche, innovants et vendus exclusivement dans son réseau de magasins, comme les anti-rides StriVectine ou les fonds de teint sans conservateurs Bare Minerals.

Les produits Sephora, fabriqués par les sous-traitants du groupe LVMH, sont "d'extrême qualité et d'extrême innovation", a précisé Jacques Lévy. "La marque Sephora c'est important stratégiquement, c'est important dans notre chiffre d'affaires et dans notre profit", a-t-il souligné.

Sephora s'est aussi lancé dans la fabrication et la commercialisation de nouvelles marques propres, comme Fred Farrugia, ancien maquilleur vedette de Lancôme, qui vient de lancer le concept de palettes de maquillage "nomade", empilables et s'ouvrant en éventail.

Cette politique de différenciation a permis à Sephora d'accroître considérablement la fréquentation de ses magasins et la chaîne a ravi l'an dernier à son grand rival Marionnaud sa place de leader en France, avec une part de marché estimée à 25%.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LVMH en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.70 % vs +27.80 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat