Bourse > Lvmh > Lvmh : Aurel BGC à l'achat malgré l'amende requise par l'AMF
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
218.850 € -0.14 % Temps réel Euronext Paris
220.100 €Ouverture : -0.57 %Perf Ouverture : 221.700 €+ Haut : 218.850 €+ Bas :
219.150 €Clôture veille : 786 258Volume : +0.15 %Capi échangé : 111 094 M€Capi. :

Lvmh : Aurel BGC à l'achat malgré l'amende requise par l'AMF

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurel BGC réitère son opinion d'achat sur LVMH et fixe l'objectif de cours à 150 euros, après que l'AMF a requis 10 millions d'euros d'amende contre le groupe.

Après deux ans d'enquête, l'AMF a réuni vendredi dernier sa commission des sanctions pour statuer sur les conditions d'entrée de LVMH au capital d'Hermès, dont il détient aujourd'hui 22,6% des titres.

Le collège de l'AMF a requis contre LVMH une amende de 10 millions d'euros pour 'inexactitude de l'information donnée au public' (concernant la participation de 4,9% de titres détenue depuis 2002 et les Equity Swap contractés en 2008) et 'préparation d'une opération financière non révélée au public'.

La commission des sanctions donnera son verdict le 31 juillet. Par ailleurs, LVMH a demandé la nullité de la procédure, dénonçant de multiples 'dysfonctionnements' et 'incohérences' de l'enquête, tout en indiquant ne pas exclure de revendre ses titres Hermès, comme le lui demandent avec insistance les membres de la famille.

Selon Pierre Godé, n°2 de LVMH, une revente ou une réduction de sa participation est 'toujours une possibilité'.

Aurel BGC indique qu'une amende de 10 millions d'euros, soit le montant maximal au regard des griefs retenus, serait quasi indolore pour LVMH (représentant 0,2% du ROC 2013) dont la participation dans Hermès est aujourd'hui valorisée à plus de six milliards d'euros contre un investissement cash d'environ 2,5 milliards d'euros.

Le bureau d'études ne croit pas en une possible réduction de la participation de LVMH dans un futur proche mais les commentaires de Pierre Godé pourraient tout de même peser sur le titre Hermès dont le récent parcours boursier (+23% depuis le début de l'année) peut difficilement s'expliquer uniquement par la solidité des fondamentaux du groupe.

L'analyste souligne que la prochaine étape dans l'affaire LVMH/Hermès sera les conclusions de la procédure judiciaire, menée en parallèle à l'enquête de l'AMF, suite au dépôt de la plainte d'Hermès pour 'délit d'initié et manipulation de cours' au sujet des conditions d'entrée de LVMH au capital d'Hermès.

Cette procédure repose sur une investigation plus large que celle de l'AMF. Elle concerne notamment des opérations menées par LVMH depuis le Luxembourg et le Panama selon la direction d'Hermès.

Le discours de la direction d'Hermès est inchangé. Elle souhaite une réduction de la participation de LVMH dans le capital afin de reconstituer un flottant acceptable.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI