Bourse > Lvmh > Lvmh : Le marché de la mode en France poursuit sa baisse
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
219.250 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris
221.750 €Ouverture : -1.13 %Perf Ouverture : 223.950 €+ Haut : 218.800 €+ Bas :
222.300 €Clôture veille : 1 017 040Volume : +0.20 %Capi échangé : 111 297 M€Capi. :

Lvmh : Le marché de la mode en France poursuit sa baisse

Le marché de la mode en France poursuit sa baisseLe marché de la mode en France poursuit sa baisse

PARIS (Reuters) - Le déclin du marché français de l'habillement se poursuit, après sept années consécutives de baisse, dans un environnement économique toujours déprimé.

Les ventes du secteur ont reculé de 0,8% entre janvier et août 2015, après une baisse de 1% sur l'ensemble de l'année 2014, selon les chiffres publiés lundi par l'Institut français de la mode (IFM).

"La tendance à la baisse se poursuit. La situation reste molle", a déclaré lundi Evelyne Chaballier, directrice des études économiques et prospectives de l'IFM, à l'occasion de la présentation des chiffres semestriels du e-commerce. [ID:nL5N11R1O3]

Les quantités achetées ne reculent pas, mais les prix demeurent orientés à la baisse, a-t-elle expliqué.

Alors que la consommation des ménages reste en berne, la proportion des achats à prix barrés a encore progressé pour atteindre 42% des ventes totales d'habillement et 60% des ventes sur internet.

Les chaînes spécialisées comme Zara ou H&M ainsi que les centres commerciaux voient leurs ventes reculer de 1,5% à magasins constants, tandis que les hypermarchés voient les leurs baisser de 4% et que les magasins de périphérie (Kiabi, La Halle aux Vêtements) restent stables.

Seuls les grands magasins comme Le Bon Marché (groupe LVMH ), Le Printemps ou les Galeries Lafayette tirent leur épingle du jeu, profitant des flux touristiques, principalement asiatiques, nourris par la baisse de l'euro.

Leurs ventes ont progressé en moyenne de 4% sur la période, selon l'IFM.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI