Bourse > Lvmh > Lvmh : L'affaire Hermès devant la Commission des sanctions de l'AMF
LVMHLVMH MC - FR0000121014 MC - FR0000121014   SRD PEA PEA-PME
246.600 € -0.14 % Temps réel Euronext Paris
246.500 €Ouverture : +0.04 %Perf Ouverture : 248.050 €+ Haut : 245.400 €+ Bas :
246.950 €Clôture veille : 772 082Volume : +0.15 %Capi échangé : 125 024 M€Capi. :

Lvmh : L'affaire Hermès devant la Commission des sanctions de l'AMF

LVMHLVMH

(Tradingsat.com) - C'est un jour important pour LVMH. Le géant de luxe doit s'expliquer ce vendredi devant la Commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers (AMF) sur le dossier Hermès, deux ans et demi après la révélation de son entrée au capital du fabricant des sacs Kelly et des carrés de soie, dont il détient aujourd'hui 22,6% des titres.

A l'issue de cette audience publique, le gendarme de la Bourse devra déterminer si LVMH avait étudié depuis plusieurs années une montée progressive au capital d'Hermès ainsi qu'une prise de contrôle du Groupe via des instruments financiers complexes appelés "equity linked swaps" ou ELS, contractés après de trois banques en 2008, et qui ont permis à terme d'acquérir des titres LVMH.

Par ce procédé, le leader mondial des produits de luxe a ainsi évité de déclarer progressivement des franchissements de seuil (5%, 10%, 15%...) auprès des autorités boursières. C'est donc sur la présentation comptable des ELS, premier grief "de nature non pénale" soulevé par les enquêteurs de l'AMF, que devra statuer la Commission aujourd'hui.

Ensuite, LVMH sera entendu sur le délai d'information du marché. Selon l'AMF, le groupe de Bernard Arnault aurait dû dévoiler l'existence de ces produits financiers dès le mois de juin 2010. Or, LVMH a pris tout le monde de surprise en octobre de la même année en annonçant détenir quelque 17% d'Hermès grâce au dénouement des ELS, une participation dans le groupe familial augmentée depuis à plus de 22%, au grand dam de la direction d'Hermès.

La décision de la Commission sera mise en délibéré et ne devrait être rendue que dans les semaines qui viennent, croit savoir la presse économique. LVMH risque une sanction maximale de 10 millions d'euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...