Bourse > Lvmh > Lvmh : Bernard Arnault serait visé par une enquête pénale en Belgique
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
219.250 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris
221.750 €Ouverture : -1.13 %Perf Ouverture : 223.950 €+ Haut : 218.800 €+ Bas :
222.300 €Clôture veille : 1 017 040Volume : +0.20 %Capi échangé : 111 297 M€Capi. :

Lvmh : Bernard Arnault serait visé par une enquête pénale en Belgique

Bernard Arnault serait visé par une enquête pénale en BelgiqueBernard Arnault serait visé par une enquête pénale en Belgique

PARIS (Reuters) - Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête pénale contre le PDG de LVMH et milliardaire français Bernard Arnault, rapporte samedi le quotidien belge De Tijd.

L'enquête porte sur "l'augmentation de capital de 2,9 milliards d'euros au sein de son entreprise belge Pilinvest", précise la porte-parole du parquet Jennifer Vanderputten, citée par le quotidien. "Et nous enquêtons aussi sur une possible fraude à la domiciliation."

Le parquet de Bruxelles avait indiqué en janvier avoir ouvert une enquête préliminaire sur "les activités en Belgique" de l'homme d'affaires.

Dans un communiqué transmis à Reuters, l'avocat de Pilinvest, Me Vanommeslaghe, indique que la société attend "avec une grande sérénité les résultats de cette enquête".

"L'enquête dont il est fait état dans cet article est la suite normale et technique d'une procédure initiée il y a plus d'un an", dit-il. "Je rappelle que la société Pilinvest a été créée en Belgique il y a quatorze ans, qu'elle y exerce une activité classique de société holding depuis cette date, qu'elle a toujours parfaitement respecté les réglementations en vigueur, et qu'elle a d'ailleurs fait l'objet d'un agrément fiscal des autorités belges."

Bernard Arnault, l'homme le plus riche de France, possède une résidence à Uccle et a créé plusieurs sociétés en Belgique, dont un certain nombre ont leur siège social dans un même appartement de Bruxelles.

Le patron du groupe LVMH a renoncé en avril à sa demande de naturalisation belge, formulée à l'automne 2012 en pleine polémique sur le projet de François Hollande de mettre en place une nouvelle tranche d'imposition à 75% pour les revenus annuels supérieurs à un million d'euros.

Marine Pennetier et Geert De Clercq, édité par Tangi Salaün

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI