Bourse > Linedata services > Linedata services : 'continue à regarder des dossiers d'acquisition'
LINEDATA SERVICESLINEDATA SERVICES LIN - FR0004156297LIN - FR0004156297
49.350 € -4.73 % Temps réel Euronext Paris
51.040 €Ouverture : -3.31 %Perf Ouverture : 51.140 €+ Haut : 48.810 €+ Bas :
51.800 €Clôture veille : 8 733Volume : +0.12 %Capi échangé : 362 M€Capi. :

Linedata services : 'continue à regarder des dossiers d'acquisition'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Anvaraly Jiva et Denis Bley, respectivement Président du directoire et directeur administratif et financier de Linedata, ont réuni la presse ce vendredi, au lendemain de la publication des résultats annuels.

Anvaraly Jiva s'est tout d'abord félicité d''une belle année 2012', marquée par le maintien d'un niveau de booking élevé, la hausse du chiffre d'affaires récurrent, l'augmentation du backlog, ou encore l'intégration réussie de Fimasys.

Pour rappel, le chiffre d'affaires a atteint 144 millions d'euros en 2012, en hausse de 4,9% en données publiées mais en repli de 1,1% à taux de change et périmètre constants. La croissance de l`activité combinée à une bonne maîtrise des charges a permis au groupe de générer une hausse de son EBITDA de 6,1%. Il ressort à 33,9 millions d'euros, soit 23,6% du chiffre d`affaires.

Le résultat opérationnel s`établit à 25,9 millions d'euros, en hausse de 8,7% par rapport à 2011. La marge opérationnelle est en hausse de 0,7 point à 18%.

Le résultat net, qui prend en compte un résultat financier négatif de 1,9 million d'euros, s`élève à 15,2 millions d'euros, en hausse de 4,5% par rapport à 2011. Le bénéfice net par action augmente de 25% à 1,70 euro contre 1,36 euro en 2011 sous l`effet conjugué de la croissance du résultat net et de la réduction du capital post-OPRA.

Denis Bley, directeur administratif et financier de Linedata, a mis en lumière 'une répartition de la marge d'Ebitda par région plutôt homogène l'an passé'. Elle augmente en Europe du Sud, à 23,3% et 'devrait s'améliorer dans cette zone en 2013'. Elle progresse en Europe du Nord, à 25,5%, grâce à la hausse des revenus récurrents, tandis qu'en Amérique du Nord, elle recule à 23,7%, en raison de 'la mise en place d'un programme de R&D ambitieux'.

En Asie, où le groupe réalise encore un chiffre d'affaires marginal, elle baisse en raison du renforcement de l'équipe de management.

Au total, la marge d'Ebitda s'élève à 23,6% en 2012, contre 23,3% en 2011.

Le Président de Linedata, qui s'est gardé de 'promettre de renouer avec la croissance organique cette année', a livré les priorités du groupe pour 2013, évoquant en premier lieu la satisfaction client. Le renforcement à l'international, l'amélioration de la rentabilité, 'qui ne sera jamais sacrifiée pour la croissance, qui reste néanmoins un objectif', figurent également en bonne place sur la liste des actions à mener cette année.

Sur le volet de la croissance externe, Anvaraly Jiva a indiqué que le groupe 'continue à regarder des dossiers'. 'Nous n'aimons pas faire de pause', a-t-il ironisé, assurant néanmoins que 'la priorité reste le succès de l'intégration de Capital Stream', achat annoncé le 14 février dernier.

Linedata a en effet signé tout récemment l'acquisition de l'activité Capital Stream auprès de HCL Technologies ainsi qu'un accord de partenariat et de services avec cette même société.La société nord-américaine, dont la rentabilité se trouve proche de celle de son tout nouvel acquéreur, dispose de deux sites, qui permettent de couvrir l'ensemble de la côte Ouest.

Cette opération vise à répondre à deux objectifs stratégiques: tout d'abord se renforcer à l'international, plus particulièrement en Amérique du Nord, marché important pour le groupe, et accélérer la croissance.

Linedata souhaite par ce biais développer l'activité de crédits et financements. L'acquisition de Capital Stream, génératrice de synergies commerciales, doit permettre au Français de vendre son offre aux Etats-Unis et inversement.

En outre, Anvaraly Jiva a pointé du doigt quelques complexités dans l'intégration de Capital Stream, par rapport à Fimasys, notamment liées à la distance géographique et au peu de relations nouées jusqu'à présent avec le management. Il s'est toutefois montré 'confiant', grâce à une bonne connaissance du métier et au regard d'un 'modèle économique proche'.

L'Amérique du Nord devrait ainsi représenter 35% du chiffre d'affaires en 2013, contre 21% en 2008.

Par ailleurs, Linedata souhaite se développer davantage en Asie. 'Le groupe est trop petit là-bas', a souligné son Président.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI