Bourse > Kingfisher rgp > Kingfisher rgp : En baisse après ses ventes trimestrielles
Kingfisher RgpKingfisher Rgp KFR - GB0033195214KFR - GB0033195214
210.000 € -1.45 %
211.150 €Ouverture : -0.54 %Perf Ouverture : 210.350 €+ Haut : 208.500 €+ Bas :
221.300 €Clôture veille : 26 434Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Kingfisher rgp : En baisse après ses ventes trimestrielles

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au 3ème trimestre de l'exercice 2012/2013, soit fin octobre, le chiffre d'affaires du distributeur britannique d'articles de bricolage Kingfisher a enregistré des ventes de 2,7 milliards de livres sterlings, soit - 3,9% en données publiées et - 2,8% à données comparables. Sur la période, le résultat dégagé a baissé de 5,9% à 257 millions de livres, soit + 0,1% à changes constants.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours, qui se terminera fin janvier 2013, les ventes de Kingfisher ont reculé, à données comparables, de 2,8% à 8,2 milliards de sterlings.

En Bourse de Londres ce matin, l'action Kingfisher recule de 1,8% à 275,6 pence quand l'indice FTSE 100 prend parallèlement 0,6%.

Par segment, au 3ème trimestre, les ventes réalisées en France, son premier marché où le groupe détient notamment les enseignes Castorama et Brico Dépôt, ont reculé en données comparables de 2,8% à 1.081 millions de sterlings. A changes constants, le résultat a reculé de 1% à 140 millions.

Dans les îles britanniques, la baisse des ventes (- 3,8% à 1.055 millions de sterlings) s'est accompagnée d'une hausse des profits (+ 5,5% à 59 millions.

Enfin, dans la division International, un chiffre d'affaires en légère baisse de 0,8% à 569 millions de sterlings n'a pas empêché une dégradation du résultat de 2,4% à 58 millions.

Du côté du bilan, la position de trésorerie nette était de 222 millions de livres à fin octobre, contre 29 millions fin juillet.

Le directeur général Ian Cheshire a déclaré qu'après un premier semestre 'dur', le groupe a fait en sorte de dégager 'un solide bénéfice au 3ème trimestre, l'une des périodes les plus significatives de l'année pour l'activité du groupe'. 'Nous marchés restent difficiles, la confiance des consommateurs demeurant faible, ce qui nous incite à défendre nos marges, à contrôler les coûts et à gérer nos espèces avec parcimonie', indique-t-il.

Mais 'Kingfisher est en bonne forme et je reste très optimiste quant à nos perspectives de long terme', a affirmé le patron opérationnel du groupe britannique.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI