Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

KERLINK

ALKLK - FR0013156007 SRD PEA PEA-PME
5.430 € -4.06 % Temps réel Euronext Paris

Kerlink : Le pro de l'internet des objets Kerlink a vu sa valeur multipliée par 7 en 3 mois

mardi 7 janvier 2020 à 12h11
Kerlink s'offre un rebond d'anthologie

(BFM Bourse) - Le titre de la société bretonne, qui fournit des solutions d'infrastructures réseaux dédiées à l'internet des objets (IoT), s'offre un rebond d'anthologie. L'action reprend désormais plus de 600% sur les 3 derniers mois pour revenir proche de son prix d'introduction en mai 2016.

Kerlink est inarrêtable en Bourse. En hausse de 14% à 9,3 euros à 10h15 au lendemain d'un bond de 45%, le titre Kerlink revient proche du prix auquel il avait été introduit sur Alternext (devenu Euronext Growth entre-temps) fin mai 2016 (à 10,3 euros), après être tombé à 1 euro en août dernier. Entamé mi-octobre dernier, le rebond de l'action du spécialiste breton des solutions dédiées à l'Internet des Objets (IoT) atteint désormais 660% (!) sur 3 mois. Sur quoi repose-t-il et est-il justifié ? Éléments de réponse.

Des partenariats conclus en octobre 2019

Après avoir dû renoncer à son ambition d'atteindre 70 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 en raison notamment d'"un décalage du rythme de déploiements des grands projets IoT chez les opérateurs publics", le titre Kerlink avait été littéralement massacré à la suite de son plus haut touché le 25 janvier à 23,5 euros (-96% entre fin janvier 2018 et août 2019).

Depuis, le titre de la small cap s'est donc offert un rebond d'anthologie à la faveur, entre autres, de deux partenariats conclus en octobre dernier. Le premier, signé le 17 octobre dernier avec SenRa, le fournisseur indien de réseaux IoT sur base LoRa (pour "Long Range" ou "longue portée", une technologie qui permet aux objets connectés d’échanger des données de faible taille en bas débit et de réduire la consommation énergétique des appareils), visait à déployer 100 réseaux smart-city en Inde d'ici la fin 2020. Il avait permis au titre Kerlink de bondir de 20% et de prendre un peu de hauteur par rapport au seuil de 1 euro, sous lequel une action acquiert le statut de "penny stock" et s'expose à des accès de volatilité.

Une semaine plus tard, la société bretonne créée en 2004 annonçait un nouveau partenariat avec le premier distributeur britannique d’équipements basés sur la même technologie LoRa, Alliot Technologies, prévoyant que ce dernier distribue l’intégralité du portefeuille d’équipements, logiciels et services LoRaWAN (le protocole de télécommunication permettant la transmission des données) de Kerlink au Royaume-Uni. L'action du groupe qui dispose de filiales aux Etats-Unis, à Singapour, en Inde et au Japon accélérait alors son rebond et bondissait de 22% le jour même, puis d'autant le lendemain pour atteindre les 2,50 euros fin octobre (+130% sur deux semaines).

Regain d'appétit des investisseurs pour les small caps

Kerlink ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a de nouveau doublé de valeur entre les 8 et 13 novembre dernier (enchaînant trois séances bouclées à +36% puis +22% et +20%), profitant vraisemblablement de sa présence, cette semaine-là, au salon "European Utility Week 2019", une plateforme dédiée aux acteurs de l’écosystème énergétique intelligent. Le 14 novembre, la société bretonne indiquait par ailleurs que son design de référence IoT basse consommation baptisé Kerlink LP IoT Reference Design -ensemble complet de matériels, logiciels, outils et recommandations permettant aux concepteurs de terminaux et aux développeurs de logiciels de concevoir et produire rapidement des dispositifs connectés IoT- a été certifié sur le réseau LoRaWAN® d'Objenious (une validation technique du bon fonctionnement des capteurs basés sur cette conception de référence).

En fin d'année, Kerlink a également profité du regain d'appétit des investisseurs pour les small caps de la cote parisienne, le cabinet spécialisé dans l'analyse et le renseignement financiers EPFR Global ayant relevé fin novembre que "les flux entrants sur les actions européennes cette semaine sont les plus importants depuis 18 mois".

"Rien qui justifie un tel emballement"

Mi-décembre, le membre fondateur et membre du conseil d’administration de l’Alliance LoRa annonçait avoir déployé avec MCS, une société néerlandaise qui fournit aux entreprises et aux intégrateurs systèmes des solutions industrielles IoT ainsi que des réseaux privés de communication, un réseau privé LoRaWAN sur l'aéroport international Schiphol d'Amsterdam. Le titre décollait (encore) dans la foulée de près de 35%, à 5,5 euros.

Il est en revanche plus délicat d'expliquer le gain de 45% qui a ramené le titre au-dessus des 8 euros à la clôture du lundi 6 janvier. "Au plan fondamental, à ma connaissance, il n’y a rien de nouveau, et en tous les cas, rien qui justifie un tel emballement du cours de bourse" s'étonne Gilbert Ferrand, (seul) analyste qui suit la valeur, pour Midcap Partners.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur KERLINK en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.40 % vs +44.72 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat