Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

KERING

KER - FR0000121485 SRD PEA PEA-PME
561.800 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris

Kering : Ppr change la gouvernance de puma, le marché attend plus

lundi 18 octobre 2010 à 14h11
Ppr change la gouvernance de puma, le marché attend plus

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - PPR a annoncé lundi un changement de gouvernance chez Puma lié à l'adoption par sa filiale du statut de société européenne, dans un marché qui attend des précisions sur la stratégie de la société à l'occasion de ses résultats trimestriels.

Puma, la marque autour de laquelle PPR entend construire son pôle de mode grand public aux côtés de son pôle luxe, publiera ses résultats du troisième trimestre le 26 octobre.

Aux prises avec un environnement concurrentiel très rude et avec un réseau de magasins en pleine restructuration, le fabricant allemand d'articles de sport a déçu.

La société, qui s'est fixé pour objectif de parvenir à 4,0 milliards d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2015, a averti en juillet qu'elle n'atteindrait pas ses objectifs annuels.

François-Henri Pinault, PDG de PPR, avait alors reconnu que la marque n'avait pas "capté" la croissance (ses ventes ont chuté de 7,7% au deuxième trimestre), tout en assurant qu'elle disposait d'un "fort potentiel de développement à l'international", notamment en Chine.

"Puma a du mal à décoller, les performances sont médiocres face aux concurrents Adidas ou Nike, qui sont très puissants et très agressifs", souligne un analyste qui a souhaité garder l'anonymat.

Un autre analyste souligne que les perspectives sont "molles" pour Puma, qui reste dans une phase de transition avec une refonte en cours de son réseau de magasins.

Jochen Zeitz, actuel président du directoire de Puma, deviendra PDG de la marque tandis qu'un directeur général délégué devrait être nommé prochainement.

Jochen Zeitz prendra aussi la tête de la nouvelle division du groupe PPR baptisée "Sport & Lifestyle".

"Le renforcement de l'équipe de direction de Puma autour de Jochen Zeitz est un élément déterminant dans la mise en oeuvre de notre stratégie visant à faire de Puma la marque phare du second pôle d'activité de PPR", a commenté François-Henri Pinault, dans un communiqué.

Lors d'une conférence téléphonique lundi matin, il a réaffirmé que PPR n'avait pas l'intention de racheter les minoritaires de sa filiale allemande.

Vers 14h00, le titre Puma cédait 2,6% à la Bourse de Francfort tandis que PPR reculait de 2,77% à Paris, essuyant des prises de bénéfices après un abaissement de recommandation de Deutsche Bank, passée à la vente sur un titre qui a grimpé de près de 38% depuis le début de l'année.

Par ailleurs, dans sa dernière étude annuelle sur le secteur du luxe, le cabinet de conseil Bain & Co prédit un ralentissement du marché mondial en 2011, à 4-5% contre 10% attendus pour l'année en cours.

Propriétaire de Gucci et Yves Saint Laurent, PPR a bénéficié, comme l'ensemble du secteur du luxe, du rebond de la consommation, mais aussi de son recentrage annoncé sur le luxe et le "lifestyle" avec la cession programmée - mais toujours pas réalisée - de ses grandes enseignes de distribution Conforama, Redcats et Fnac.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur KERING en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat