Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

INTERPARFUMS

ITP - FR0004024222 SRD PEA PEA-PME
54.200 € -0.37 % Temps réel Euronext Paris

Interparfums : Porté par une forte demande pour ses parfums, Interparfums relève ses objectifs 2022

mardi 25 octobre 2022 à 14h24
Interparfums réalise un troisième trimestre record

(BFM Bourse) - Encore une fois, Interparfums surprend favorablement le marché. Le créateur et distributeur de parfums de prestige relève une nouvelle fois ses perspectives annuelles après un troisième trimestre "record". Il constate une demande toujours "aussi forte" pour ses marques phares Montblanc, Jimmy Choo et Coach.

Un doux parfum de sérénité embaume Interparfums. Le créateur et distributeur de parfums de prestige (sous licence de grandes marques de luxe) relève une nouvelle fois ses objectifs annuels après une performance "record" au troisième trimestre devant "une demande toujours aussi forte" pour ses "marques phares".

Le modus operandi - établir sciemment des objectifs prudents avant de les relever plusieurs fois puis de les battre - est bien connu des investisseurs. Mais cette méthode fait toujours recette comme en atteste le bond du titre du créateur français de fragrances sous licence de grandes marques de luxe. Vers 14h30, Interparfums prend près de 10% à 48,10 euros, de retour à des plus hauts du 25 août.

De juillet à fin septembre, les revenus du groupe ont atteint 195,3 millions d'euros, ce qui correspond à une hausse de 11,7% par rapport au troisième trimestre 2021. "Avec un chiffre d’affaires proche des 200 millions d'euros au troisième trimestre, Interparfums réalise une performance record, supérieure aux anticipations et dans la continuité des trimestres précédents, grâce à une demande toujours aussi forte pour les marques phares du groupe", se félicite l'entreprise dans son communiqué.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2022, le chiffre d’affaires atteint ainsi 514 millions d'euros, en hausse de 16,5% à devises courantes et de 10% à devises constantes par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2021.

Une résilience des marques phares

Entre janvier et septembre, les parfums Jimmy Choo affichent un chiffre d’affaires de près de 128 millions d'euros, en hausse de 23 %, grâce à une demande très soutenue "sur l’ensemble des lignes historiques, au succès constant des ventes de la ligne I Want Choo lancée en 2021 et aux lancements de nouvelles extensions mises sur le marché en 2022".

Les ventes de Montblanc, première marque du groupe, se sont appréciées de 19% pour s'afficher à 135,8 millions d'euros tandis que les revenus issus des parfums Coach enregistrent une hausse de 17% à 111 millions d'euros, portés par une "hausse continue de la demande sur la quasi-totalité des lignes féminines et masculines Coach lancées au cours des dernières années" et au lancement récent de deux lignes sur le marché. En revanche, les parfums Lanvin affichent, un recul de 12 % à 37,5 millions d'euros, "compte tenu d'une présence historiquement importante" de cette marque en Europe de l’Est.

"La réalisation traduit une belle résilience des marques phares (Montblanc +19%, Jimmy Choo +23%, Coach +17% sur 9 mois ) et les lancements de Coach Open Road & I Want Choo Forever", relève Sarah Thirion, Equity Stategist chez TP Icap Midcap.

Par zones géographiques, l’Amérique du Sud (+28 %) et le Moyen-Orient (+50 %) ont tiré la croissance du groupe et retrouvent progressivement "des niveaux d’activité importants centrés sur les marques phares du portefeuille", précise Interparfums. L'Amérique du Nord, dont le marché des parfums et cosmétiques est "toujours en croissance", "enregistre une performance contrastée" avec un chiffre d'affaires en hausse limitée" de 8% à 194,7 millions d'euros sur neuf mois "du fait des difficultés d'expédition rencontrées au premier semestre".

En Europe de l'Ouest, les ventes (+34%) ont été soutenues par le succès des parfums Montblanc et Jimmy Choo. Les parfums Coach, Jimmy Choo et Lanvin ont par ailleurs été les moteurs de la croissance en Asie (+22 %) malgré l'impact provisoire des différents confinements dans certaines villes en Chine. La France affiche une croissance de 12% sur neuf mois, grâce aux parfums Rochas notamment.

Des objectifs annuels une nouvelle fois relevés

Compte tenu d’un bon niveau de ventes en octobre et d’un carnet de commandes toujours aussi élevé, Interparfums révise à la hausse sa prévision d'activité avec un chiffre d’affaires désormais attendu entre 640 et 650 millions d'euros pour l’année 2022. Le groupe piloté par Philippe Benacin visait jusqu'alors une fourchette comprise "entre 630 à 640 millions d'euros".

Le groupe revoit également à la hausse son objectif de marge opérationnelle qui devrait atteindre 17% pour l’ensemble de l’exercice "environ 16%" jusqu'à présent. Pour parvenir à un tel tour de force en cette période d'inflation, Interparfums a pris les devants dès le début de l'année 2022. Le groupe a pratiqué une hausse de ses prix afin de compenser l’augmentation du coût des matières premières et du conditionnement. L'appréciation du dollar américain face aux devises majeures va également "permettre d’améliorer la marge brute en 2022" indique Philippe Santi, directeur général délégué d'Interparfums.

"Le marché du parfum de niche offre des perspectives de croissance soutenues par son statut de luxe accessible plus résilient dans les périodes de trading down que le luxe (CAGR [taux de croissance annuelle moyenne, NDLR] de 10% sur 2010-2019 versus luxe à +6%)" rappelle Sarah Thirion.

Aux yeux de la spécialiste, Interparfums dispose de trois piliers solides au travers de Montblanc, Jimmy Choo & Coach lesquels devraient en mesure de livrer de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires cumulés en 2024 et est, par ailleurs, doté aujourd’hui d’un nouvel atout avec Moncler dont le pic de vente devrait être de l’ordre de 200-250 millions d'euros, estime-t-elle.

"La structure financière du groupe permet d’imaginer un renforcement du portefeuille de licences" poursuit Sarah Thirion. "La Chine est un potentiel pour le groupe à terme mais pas un risque aujourd’hui dès lors que la géographie ne représentait que 4% du CA 2021", estime l'analyste, qui reste acheteur du dossier avec une cible à 56 euros sur le titre.

Sabrina Sadgui - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur INTERPARFUMS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+315.80 % vs +35.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour