Bourse > Interparfums > Interparfums : Secoué en Bourse après ses résultats annuels
INTERPARFUMSINTERPARFUMS ITP - FR0004024222ITP - FR0004024222
35.000 € +1.30 % Temps réel Euronext Paris
34.680 €Ouverture : +0.92 %Perf Ouverture : 35.480 €+ Haut : 34.680 €+ Bas :
34.550 €Clôture veille : 23 736Volume : +0.06 %Capi échangé : 1 367 M€Capi. :

Interparfums : Secoué en Bourse après ses résultats annuels

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action Interparfums cédait 1,5% ce matin en Bourse de Paris à 33,2 après la publication de ses comptes annuels 2013 et l'ajustement à la marge de ses prévisions pour 2014. Le titre du fabricant de parfums pour le compte de marques de luxe est cependant tombé sous les 32 euros en début de séance.

En 2013, le résultat net part du groupe s'est certes tassé de 4% à 34,8 millions d'euros en raison notamment de la consolidation de Burberry sur le seul début d'exercice, la licence ayant ensuite été reprise par sa maison mère.

Le groupe a annoncé un dividende ordinaire 2013 de 0,49 euro qui sera détaché le 5 mai, soit un montant stable en excluant les actions gratuites attribuées l'an dernier. Précisons qu'en 2013, deux coupons, un ordinaire est un extraordinaire de 0,54 euro chacun, avaient été payés.

Comme tel est le cas depuis 15 ans, le groupe distribuera aussi des actions gratuites. Mais alors que la proportion était d'un nouveau titre pour dix détenus au titre 2012, elle sera de un pour cinq cette année. Le nombre de titres composant le capital d'Interparfums devrait donc passer de 24,2 à 29 millions de pièces environ, soit une hausse de près de 20%.

Le marché peut surtout se montrer déçu de l'ajustement marginal des prévisions 2014 déjà formulées en novembre dernier. En effet, le groupe attend toujours en 2014 un CA de 280 millions d'euros, ce qui hors Burberry représenterait une croissance de 15%, contre près de 20% en 2013.

Après 22% des ventes en 2012, le budget marketing représentait 64,4 millions d'euros en 2013, soit un taux de 18,5%. Mais il était inégalement réparti : de 11% au 1er semestre, alors que la licence Burberry ne nécessitait plus d'importants investissements avant sa cession, il s'est envolé à 29,5% au 2e semestre, marqué par de nouveaux lancements de produits. D'où une marge opérationnelle en hausse sensible sur l'année (+ 2 points à 14,9%).

Mais en 2014, année sans Burberry où les lancements ne manqueront pas (Karl Lagerfeld, PSG, Balmain, Montblanc, Paul Smith...), les dépenses marketing devraient atteindre 62 millions d'euros, soit 22% des ventes, selon les prévisions de novembre.

De ce fait, alors que la marge opérationnelle de cette année était jusqu'alors attendue entre 10 et 11%, elle n'est que marginalement ajustée et “ne devrait pas dépasser 11% en 2014”, prévoit désormais ce groupe.

Toujours conservateur dans la formulation de ses prévisions, Interparfums ne manque cependant pas d'atouts. La trésorerie nette, dont une bonne part provient du rachat de sa licence par Burberry, a augmenté en fin d'année de 7% à 222 millions d'euros. Enfin, le groupe entend renouer avec un CA annuel de 450 millions d'euros 'avant cinq ans'.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI