Bourse > Interparfums > Interparfums : Retour de la croissance à devises comparables
INTERPARFUMSINTERPARFUMS ITP - FR0004024222 ITP - FR0004024222   SRD PEA PEA-PME
31.630 € +2.23 % Temps réel Euronext Paris
30.950 €Ouverture : +2.20 %Perf Ouverture : 31.770 €+ Haut : 30.950 €+ Bas :
30.940 €Clôture veille : 12 866Volume : +0.03 %Capi échangé : 1 235 M€Capi. :

Interparfums : Retour de la croissance à devises comparables

tradingsat

(CercleFinance.com) - Avec des ventes de 99 millions d'euros au 3e trimestre, Interparfums, le fabricant de parfums pour marques de luxe, a renoué avec la progression de ses ventes hors changes : + 16,8% à devises comparables sur la période, soit + 27% à devises courantes. Pour autant, la direction s'est contenté de maintenir les prévisions antérieures. Son PDG et principal co-actionnaire, Philippe Benacin, affiche en effet sa prudence. Il souligne que dans de grands pays comme la Chine, la Russie et le Brésil, le marché des parfums et des cosmétiques s'est contracté.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Interparfums a ouvert à l'équilibre, à 23,4 euros, dans un marché en légère baisse.

Pour mémoire, et à devises constantes pour ce groupe réalisant une bonne part de son activité en dollars, l'évolution des ventes était de - 6,4% au 1er trimestre et de - 7% au premier semestre.

Elément explicatif de la tendance du 3e quart de l'exercice : la 'dynamique soutenue sur les principales lignes de parfums Montblanc et Jimmy Choo et (le) placement très réussi des lignes Jimmy Choo Illicit et Paul Smith Essential', explique la direction.

De janvier à septembre, Interparfums affiche ainsi un CA de 246,3 millions, soit + 1,3% à devises constantes et + 10,9% à changes courants. Sur la période, les ventes de Jimmy Choo décollent de 51% à 63,5 millions (avec Jimmy Choo Man, Jimmy Choo Illicit), licence qui fait ainsi presque jeu égal avec la première franchise du groupe, Montblanc (68,7 millions, + 6%). Boucheron prend 26% à 13,5 millions et Paul Smith 18% à 8,5 millions.

D'un point de vue géographique, les ventes ont décollé au 3e trimestre de plus de 40% en Amérique du Nord, qui devient la première région pour Interparfums (23% du CA sur neuf mois).

En guise de perspectives, le PDG d'Interparfums, Philippe Benacin, confirme la prévision antérieure de CA pour l'exercice 2015, soit de 310 à 320 millions d'euros (en 2014 : 297,1 millions d'euros).

Il déclare à cette occasion : 'nous avons réalisé un excellent 3e trimestre. Pour autant, compte tenu du recul du marché des parfums et des cosmétiques constaté dans certains pays comme la Chine, la Russie ou encore le Brésil, nous restons prudents sur l'ensemble de l'exercice 2015'.



Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...